Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Yakuzas et talons aiguilles

image

Vous voulez de l’action, de la romance, des yakuzas et des dialogues déjantés ? Avec son charisme et son culot hors du commun, Lola va vous embarquer jusqu’au Japon pour rejoindre l’amour de sa vie (ou presque) et vous entraîner à sa suite dans une histoire de carte SIM dérobée et de mecs en costumes et mitrailleuses, sans connaître un mot de japonais.

Lola Frizmuth devrait se préparer pour le baccalauréat qui se rapproche. Elle devrait réfléchir à son avenir. Oui mais : cette jeune fille un brin frivole est têtue, tenace. Et ce qu’elle veut elle, c’est rejoindre son aimé, Tristan, fils de diplomate vivant au Japon. Qu’importe la distance et ce qu’en pense sa mère ? Grâce à une combine qui lui mettre à dos ses camarades de classe, elle a réuni l’argent nécessaire et la voilà partie sans une once de remord pour le bout du monde – et sans en avertir qui que ce soit.

Est-ce que l’histoire s’en arrête là ? Non, bien sûr. Car : 1) son compagnon de voyage dans l’avion est un yakuza, recherché par d’autres yakuza, qui souhaitent lui dérober son téléphone. 2) il glisse subrepticement sa carte SIM dans le téléphone de Lola. 3) Cette dernière n’a alors plus aucun moyen de contacter qui que ce soit, et la voilà la cible des yakuza. 4) Tristan ne sera peut être pas aussi ravi de la revoir qu’elle…

Cette histoire déjantée et pleine d’énergie met le sourire aux lèvres et le rire ne tarde pas. Des caractères décalés et bien construits, une histoire qui mélange les points de vue des personnages (ce qui rajoute au ton décalé et enrichit l’histoire), une écriture rapide, simple, jeune et vivifiante font de l’ensemble un pur bonheur.

Le personnage de Lola s’étoffe petit à petit. Jeune fille un peu irresponsable, qu’on pourrait qualifier de superficielle à la première rencontre tant elle semble ne porter aucune attention à autre chose qu’elle même peu importe les conséquences, Lola a un caractère bien trempé et une force insoupçonnée qu’elle tient de son père (grand balourd allemand lui-même décalé). Tous ceux qu’elle rencontre sont happés par sa personnalité, et nous avec.

Ils sont beaux, bling-bling et attachants.

Où est passée Lola Frizmuth ?
Aurélie Gerlach
Gallimard jeunesse, Scripto, 2012

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 février 2014 par dans Critiques, et est taguée , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :