Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

La Fille Mirage

image

Vacances de printemps. Lucy et son frère Jamie sont sur la route pour rejoindre leur père. Kit, meilleur ami de Jamie et incroyable charmeur fait route avec eux. Ils n’arriveront pas à destination. En plein milieu du désert, à la nuit tombée, la voiture heurte quelque chose. Sur le bas côté, une jeune fille, morte. La maison la plus proche est à deux kilomètres, Jamie avait une bière à la main au moment de l’accident, il faut prévenir la police et la laisser mener son enquête. Pendant que Jamie affirme n’avoir heurté qu’un coyote, Lucy éprouve une étrange fascination pour la mystérieuse inconnue, dont la mort hante ses rêves. Que s’est-il réellement passé ?

Lucy est une jeune fille comme une autre, un peu artiste, à laquelle on s’attache parce que c’est à travers elle que se vit l’histoire. La confrontation avec la mort, une mort dont son frère est peut être responsable, et dont elle ressent et vit la responsabilité à travers lui, est brutale et bouleversante. Elle ne sait comment y faire face, et le visage de la jeune fille morte vient la hanter, sa mort l’interroge, elle ne peut s’en détacher. Elle va prendre un grand nombre de risque en cherchant à découvrir la vérité, et l’enquête qu’elle va mener au milieu de nulle part va lui faire découvrir des facettes d’elle-même de son frère et de Kit qu’elle ignorait. Pour compliquer les choses, son frère s’éprend de la personne qui les recueille le temps de l’enquête, une adulte de plus de 20 ans son aîné.

La Fille mirage est à la fois un huit clos au milieu du désert, une enquête et une découverte de soi-même, à l’écriture efficace. En arrière-plan plusieurs thèmes sont abordés, sans condamnation ni jugement : l’amour indifférent de l’âge, le divorce, l’adultère et son impact sur la famille proche, soit autant de blessures infligées par les autres et le regard pesant de la société. Le temps semble arrêté pour ces trois adolescents, comme enfermés dans une bulle à l’écart du monde.

Avec une intrigue maîtrisée, le suspense est bien au rendez-vous.

La Fille mirage
Elise Broach
Rouergue, 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 12 avril 2014 par dans Critiques, et est taguée , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :