Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Cantoria

Vous voyez cette couverture?

Regardez la bien. 

Imprégnez-vous en et oubliez la tout de suite. Elle est démodée et ne rend pas du tout justice au génie créatif de l’auteure .

image

Bien. Reprenons depuis le début.

Cantoria, c’est une planète hors de notre système solaire, lointaine ou très proche, cela a peu d’importance. Ce qu’il faut retenir, c’est que les lois physiques qui la régisse sont loin des nôtres, et notre Terre n’existe pas.

Sur Cantoria, les ressources naturelles de la terre (bois, minerai) n’ont pas le droit d’être exploitées sous peine de s’attirer les foudres de la déesse Astrale. Non, l’énergie est produite d’une façon tout à fait extraordinaire : par la seule force de la voix. Un son particulier modulé par un enChanteur peut soigner ou blesser un homme. L’association d’une chorale de chanteurs parvient même à faire décoller un vaisseau et de voyager dans l’espace jusqu’aux planètes les plus proches.

Bien sûr, l’organisation du pays est féodale. Les seigneurs puissants possèdent terres et énergie. Les petites gens à la voix simple sont des travailleurs destinés à produire l’énergie utilisée par les riches. Les voix mélodieuses sont destinées à une fonction bien plus noble : la vénération de la déesse. Les enChanteurs, par la puissance de leur chant, sont en haut de l’échelle sociale. Parmi eux, deux clans : les croyants et les scientifiques, chacun possédant sa propre théorie quant à la provenance de leurs pouvoirs.

Khena vient d’être nommée Note et va partir pour le cantorium, le plus haut lieu consacré au chant de toute la planète. Elle est destinée à de grandes choses. Arth, garçon du peuple à la voix exceptionnelle, fera tout pour partir avec elle pour la capitale. Or là-bas la rébellion gronde, une menace se rapproche dans l’espace et de leur côté les enChanteurs se préparent…

Entraînant de bout en bout, surprenant et avec des renversements inattendus et parfaitement exécutés, Cantoria de Danielle Martinogol est un véritable bijou de science fiction qu’il serait dommage de manquer.

Cantoria
Danielle Martinigol
L’Atalante, 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 avril 2014 par dans Critiques, et est taguée , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :