Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Les Quatre de Baker Street

On connaît tous Sherlock Holmes, le héro de Sir Arthur Conan Doyle. Difficile de passer entre les différents films qui lui ont été consacrés, les séries télévisées, les bandes dessinées, l’école si friande du Chien des Baskerville.

image
image

Les adaptations de Sherlock sont nombreuses. Adaptations fidèles de ses aventures portées à l’écran ou illustrées en bande dessinée, transposition du héros dans le monde moderne, ou encore retour sur son enfance (comme Le secret de la pyramide, de Steven Spielberg). Sans compter les divers personnages reprenant son nom ou inspirés de lui, qu’il serait trop long de compter.

image
image

La série que j’aimerais vous présenter est une nouvelle virée dans le monde créé par Conan Doyle : Les Quatre de Baker Street. Connaissez-vous les Irréguliers (ou Francs-tireurs, selon la traduction) de Baker Street ? Les Irréguliers, c’est le nom d’un groupe de gamins des rues à qui Sherlock confie à l’occasion des missions de filature, et qui sont ses yeux et ses oreilles dans les rues de Londres. Ce sont eux qui ont inspiré J-B Djian, O. Legrand et D. Etien.

Les héros des Quatre de Baker Street sont Tom, Billy et Charlie, trois gamins des rues, tous trois avec un fort caractère, fidèles et prêts à l’aventure. De l’aventure justement, ils viennent d’en achever une pour Sherlock Holmes, quand la petite amie de Tom se fait enlever. Avec pour seul indice un tatouage aperçu sur le ravisseur, et avec l’aide d’un compagnon inattendu, les trois intrépides vont se lancer à la poursuite des ravisseurs.

image

Première affaire des Quatre, L’Affaire du rideau bleu est déjà  prometteuse, et introduit avec brio les personnages et l’ambiance londonienne. Le dessin aux traits fins et efficaces rend justice au scénario, et les teintes aux ombres travaillées sont simplement magnifiques. Des cases rythmées et une découpe variée de l’action, une recherche intéressante des plans et de la mise en page des cases donnent un effet très cinématographique. La lecture en est rendue dynamique et inattendue. 

retrouvez les premières pages de L’affaire du rideau bleu sur BDgest.com!

Les histoires de cette série sont prenantes et bien menées. Elles font écho aux enquêtes originelles du célèbre détective et nous plongent dans un même contexte historique. Londres fin XIXe est bien présente dans la série, tant par la trame des événements qui s’y déroulent que par la précision des dessins. La vie cadencée de la ville est mise en avant, personnage à part entière de l’histoire par le cadrage des cases. Chaque case abonde de détails, permettant une traversée du Londres d’époque des plus fascinante. Quant à Holmes ? il n’est qu’un personnage secondaire.

image

Jusqu’ici nous avons :

  • L’affaire du rideau bleu (2009)
  • Le Dossier Raboukine (2010)
  • Le Rossignol de Stepney (2011)
  • Les Orphelins de Londres (2012)
  • La Succession Moriarty (2014)

et

  • Monde des Quatre de Baker Street (2013)

Après cinq tomes, un titre hors série développant l’univers des Quatre et un jeu de rôle, on ne se lasse toujours pas de la petite bande de Baker Street, et c’est un plaisir de les retrouver tous les ans.

Les Quatre de Baker Street
J.B. Djian, Olivier Legrand & David Etien
Vent d’Ouest

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 juin 2014 par dans Critiques, et est taguée , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :