Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

La malédiction Grimm

Elisabeth, 16 ans, s’ennuie. Elle ne parvient pas à se lier à ses camarades de classe, son père est trop occupé et sa belle-mère antipathique. Quand son professeur d’histoire lui offre l’opportunité de travailler dans la bibliothèque d’objets de New York, c’est une bénédiction. Mais ce n’est pas une bibliothèque comme les autres : ici, on vient emprunter des objets. La très mystérieuse collection Grimm pourrait bien être la plus précieuse du Dépôt et semble être l’objet de toutes les convoitises…

Quel plaisir que ce roman ! Une écriture soignée et rythmée, qui font défiler les 500 pages à grande vitesse, des personnages attachants, et le mystère de la collection Grimm…

Dès les premières pages, on comprend que l’on va avoir affaire à des personnages hauts en couleurs. Elisabeth est une jeune fille digne des personnages de contes de fées : généreuse, elle offre ses chaussures à une femme de le besoin ; sa belle-famille est digne de celle de Cendrillon. Les contes de Grimm justement la fascine, et c’est grâce à un papier qu’elle rédige sur le sujet qu’elle obtient un rendez-vous avec le directeur du Dépôt des objets de New York. Suite à un entretient des plus farfelus, elle intègre l’équipe du Dépôt, aux côtés d’Anjali, jeune fille sympathiques et très jolie, d’Aaron, garçon mystérieux et gentils sous ses airs antipathiques et de Marc, star du basket de son lycée.

Il lui faudra plusieurs semaine avant d’obtenir la confiance du Directeur, l’extravagant Dr Rush, et être introduite dans le secret du Dépôt. Au sein de cette bibliothèque à l’architecture ensorcelante, parmi les collections de vêtements, d’objets improbables, de vieilles fournitures et de couverts de toutes époques, se trouve la collection Grimm. Plus qu’une collection d’objets soigneusement regroupés par les deux frères au cours de leurs périples en Europe, ce sont les objets mêmes des contes qu’ils ont collectés et soigneusement retranscrits. Ils sont illustres, uniques, magiques… et dangereux.

Alors quand certains objets de la collection disparaissent, que le comportement de ses nouveaux amis apparaît suspicieux et qu’un gigantesque animal volant semble les suivre, tout se complique.

La malédiction Grimm
Polly Shulman
Bayard, 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :