Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

La Trilogie du Gardien

C’était son jour de gloire. Recors de l’école, passage aux infos. Il aurait pû conclure avec P.J., intelligente et sacrément belle fille de l’école. Mais la nuit tourne au cauchemars pour Jack Danielson quand son père l’entraîne loin dans la nuit, en précipitation, pour le protéger d’ennemis dont il ignorait jusqu’à l’existence. Traqueurs féroces, agiles, impitoyables, voilà tout ce qu’il sait d’eux. Seul et pourchassé par ces entités inconnues et terrifiantes, Jack va devoir faire preuve de toute son astuce pour leur échapper, ne pouvant compter que sur de rares et bien étranges alliés. Que lui veulent-ils ? Pourquoi est-il impliqué dans cette histoire à peine croyable ? Et qu’est-ce que Mu ?

Une course poursuite haletante contre des ennemis sans visage, une puissance mystérieuse dont on ignore le rôle et la cachette, des alliés invraisemblables, inattendus et quelques peu cabotins mais trop rares, une vie de mensonges et un futur inaccueillant…. c’est peut-être bien la destruction du monde, de ses ressources et de toute vie naturelle qui est en jeu. A moins, évidemment, de trouver Mu.

Un message écologique fort, pas toujours subtile mais introduisant des faits réels que l’on ignore ou préfère oublier, voilà ce que porte cette trilogie. On aimerait penser que tout dans cette histoire est exagéré, mais ce n’est pas le cas – réveil brutal pour le héros qui découvre le terrible impact de la pêche de fond sur les récifs au cours de son périple, et douche froide pour ceux qui n’ont pas conscience de l’impact des hommes ces quelques cinquante dernières années. Un impact de plus en plus rapide et dévastateur ce dernier siècle que sur toute l’histoire de l’humanité réunie. Le message de Greenpeace en début d’ouvrage n’est pas là pour rien.

Revenons aux personnages : si les alliés et antagonistes secondaires manquent quelque peu de profondeur, on apprécie l’évolution de Jack, sa prise de conscience. Il est agaçant au premier abord : trop doué, trop sportif, trop bon en toutes choses, cliché de l’ados parfait américain, aimant le foot, les voitures et les filles, intelligent et beau sourire… c’est irritant. Mais ces qualités hors normes ne sont pas là sans raison, et même, il n’est pas sûr qu’elles soient suffisantes. Pas le temps de souffler, pas de temps pour réaliser tout ce qu’il a perdu. Les dialogues, plein de piques et de mordant permettent d’alléger la tension que l’enchainement des événements cultive, et au final les 440 pages découpées en courts chapitres se succèdent à une vitesse folle.

Une bonne lecture alliant action, science fiction, et une légère touche de fantastique. Et qui peut en plus sensibiliser à la fragilité des ressources et de l’écosystème.

La Trilogie du Gardien
[Mu] Le feu sacré de la Terre
David Klass
Intervista, 2007
(15-20)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :