Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Gaspard des profondeurs

« Vous êtes tous les deux en quête. Chacun d’une chose différente, mais en vous épaulant l’un l’autre. C’est cela, la définition exacte de l’amitié « 

Fatigué d’attendre le retour de son père qui ne donne plus de nouvelles, Gaspart embarque quelques affaires et part sur ses traces. Une rencontre en chemin fera un exceptionnel compagnon de voyage, et les yeux d’un chat le transporteront dans un univers exceptionnel, au son d’une étrange petite mélodie…

Gaspard a bien préparé sa fugue, mais ce n’est pas suffisant. Heureusement, il y a Honoré, dit Néné, dont la présence est salutaire. C’est une amitié telle qu’il y en a peu : imprévue, fulgurante, inébranlable, comme deux âmes qui entrent en résonance. Leur périple sera long, jusqu’à leur destination finale.

13 ans, c’est un âge de grand changement. La fin de l’enfance, à la frontière du monde adulte mais pas encore tout à fait dedans. Un temps de questionnements et de vérités. Et Gaspard des profondeurs, en équilibre entre l’Intérieur et l’Extérieur, dans cette quête du père comme une fuite en avant, fait merveilleusement échos à cette période.

Quête du père, conquête de ses propres peurs, découverte de soi au travers d’aventures en terrain onirique, où les mythes fondateurs du temps, des saisons, de la mort et de la vie se croisent et se mêlent. Une fuite, et le monde réel qui y oppose des obstacles imprévus. Deux mondes se mélangent dans cet étrange voyage à la recherche du père absent depuis trop longtemps. Des oies majestueuses réglées comme un escadron militaire, une Mamie aux confitures faites maison particulières, une fabuleuse créature entre l’homme et l’arbre. L’Extérieur en opposition à l’Intérieur, ce monde imaginaire que l’on garde en soi, qui se nourri de ses rêves, de ses peurs et des non-dits.

Le passage de l’un à l’autre est déstabilisant, tant il est inattendu. On s’attend à une fugue concrète, à l’auto-stop et ses arrêts de parcours, au cache-cache avec les autorités. Une incursion aussi soudaine et imprévue qu’elle est bienvenue, car la recherche qui se fait alors sur ces deux plans est joliment conduite. Simple fantasme ou réalité que Gaspard est le seul à connaître ? Difficile à dire, tant les deux mondes sont profondément entremêlés.

Que dire encore de ce monde Intérieur ? On aimerait qu’il soit plus développé, qu’il ait sa propre histoire, tant il est riche d’idées et fabuleux.

Gaspard des profondeurs
Yann Rambaud
Hachette, 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14 novembre 2014 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :