Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Le Garçon bientôt oublié

Toni se cherche. Il regarde les autres vivre, sans trouver pour lui-même de buts, de goûts, de passions. Il ne sait pas qui il est et cette question l’obsède, efface tout autour de lui. Comment pourrait-il savoir qui il est, lui qui n’a jamais vécu ?

Fils rangé, enfant unique d’une famille plutôt banale, Toni n’a jamais vraiment fait de vagues. Obéissant, studieux comme il faut, rien dans sa vie n’a justifié un quelconque emportement. Qu’aime-t-il ? Qu’est-ce qui le définit ? Il n’en sait rien et cette ignorance le tourmente. Il évite les questions personnelles, s’efface devant l’attention et fuit toute prise de position. En décalage avec ceux qui l’entourent.

Alors il s’interroge et, devant l’absence de réponses, compense le vide de son être par la recherche de ce qui anime et fait vivre les autres. Des classeurs ordonnés de questionnaires et micros-trottoirs s’empilent dans ses tiroirs. Sa quête l’emmène sur le chemin de la musique, et l’espoir qu’une chanson puisse le ramener à la vie, lui parler comme la musique a pu le faire pour d’autres tant de fois.

C’est un accident de parcours qui la lui apporte cette chanson, ces paroles qui résonnent avec son coeur. Un rendez-vous qu’il aurait pu manquer. Au lieu de quoi c’est un nouveau monde qui s’ouvre à lui, qui n’a peut être rien de salvateur pour lui, Toni, le garçon bientôt oublié.

Il n’a jamais rêvé de porter les vêtements de sa mère étant petit. N’a pas plus eu envie de jouer aux poupées qu’aux voitures. Juste un décalage profond ressenti depuis toujours et qu’il comprend à peine, des paroles qui lui parlent et des informations glanées sur Internet sans avoir eu le temps d’approfondir qui lui font remettre en question tout ce qu’il a pensé être jusqu’à aujourd’hui. Jean-Noël Sciarini le montre tout aut long du roman : se sentir à contrepoint de ce que l’on est biologiquement n’est pas évident, ni facile à ignorer, et se comprendre et se trouver n’est que le début d’un long chemin à parcourir.

Le réconfort que Toni trouve dans sa chanson n’est qu’éphémère, et apporte son lot de questions et de décisions à venir. Il/elle aborde sa transidentité avec peu d’informations et quelques clichés, si pressé qu’il/elle est de trouver un modèle, un costume qui lui correspondent. Le transgendérisme comprend de nombreuses facettes, et les parcours et ressentis de chaque personne qui s’identifie transgenre sont multiples. Celui de Toni n’en est qu’un parmi tant d’autres, et l’une des rares histoires sur le sujet que l’on peut trouver en littérature jeunesse.

Le Garçon bientôt oublié
Jean-Noël Sciarini
Ecole des loisirs
(Médium)

Publicités

Un commentaire sur “Le Garçon bientôt oublié

  1. calherel
    18 mai 2015

    A reblogué ceci sur Nickel! Pickel!et a ajouté:
    Hééé! Checkez ça, c’est une histoire à propos d’une fille trans adolescente. Ça a l’air assez bien, même si je crois que ça a été écrit par une fille cis. Je reste optimiste.

    For the english people: French book about a transgender girl, which I think is written by a cis girl. I’m optimistic I think.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 janvier 2015 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :