Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

La Guerre de 14 n’a pas eu lieu

L’attentat de Sarajevo de 1914 a échoué. Rien n’est venu exacerber les tensions entre les pays d’Europe. Cent ans plus tard, La France et l’Allemagne, de part et d’autre de la ligne Maginot, s’enlisent dans une guerre froide qui enferment la population dans une suite continue de restrictions et freine toute avancée technologique ou sociale.

Constance, par sa connaissance de l’allemand, est une candidate idéale pour traverser la frontière et mener une mission de la plus haute importance. La course aux armements à franchit un nouveau palier, amenant avec elle la menace d’une guerre atomique…

Que se serait-il passé si la première guerre mondiale (et par voie de conséquence la deuxième) n’avait pas eu lieu ? Voilà le questionnement de départ du dernier roman d’Alain Grousset. Un nombre considérable de morts et d’horreurs auraient sûrement été évités. Mais les tensions fortes à l’origine de cette guerre n’aurait pas trouvé catalyseur, et l’Europe se serait enlisée dans une guerre froide interminable dont l’issue pourrait être bien plus dévastatrice encore. Toute l’économie étant concentrée sur l’effort de guerre, qu’en serait-il des avancées sociales que nous avons connu ? Il est fort à parier que la place des femmes dans la société aurait peu évolué, et c’est dans ce monde qu’évolue Constance. Jeune diplômée, elle attend avec impatience les résultats des concours qu’elle a passé, dans l’espoir de trouver un emploi et de conserver une once d’autonomie. Mais son talent pour les langues étrangères, allemand, anglais et alsacien en plus du français la font remarquer pour un tout autre travail…

J’ai beaucoup aimé ce roman. Le postulat de départ était intéressant, l’état de la France et de l’Allemagne 100 ans après et avec les mêmes tensions est cohérent compte tenu du contexte, l’intrigue est bien ficelée et les rebondissement intéressant. J’en garde un bon avis dans l’ensemble, et pour ces raisons j’aurais envie de le conseiller.

Mais.

Il y a un point de l’histoire, un élément secondaire qui n’amène rien de particulier à l’intrigue principale, qui me reste en travers de la gorge. On dira peut être que je chipote, que ce n’est qu’un détail. Mais c’est un détail qui a de l’importance.

Je ne préciserai pas le contexte pour éviter de trop dévoiler l’intrigue – et ceux qui veulent éviter tout risque d’être spoiler devraient éviter les deux prochains paragraphes – mais l’essentiel est là : Constance se retrouve obligée de partager sa chambre avec un compagnon de route, alors qu’elle est dans une position difficile et soumise au stress. Elle accorde sa confiance à cette personne, montre qu’elle n’est pas à l’aise et précise qu’elle ne souhaite aucun écart pendant la nuit. Et il ne respecte pas sa demande. Ni ne s’arrête quand elle le gifle. Elle tente de le repousser, puis abandonne et répond au baiser. Cette situation n’est pas adressée par la suite. A peine une phrase pour revenir dessus.

C’est un homme qui profite d’une femme à un moment où mentalement elle n’a plus la force de se défendre, alors qu’elle fuit un danger d’une toute autre envergure ; une agression camouflée doublé d’un abus de faiblesse. N’ayons pas peur des mots : c’est une agression sexuelle. Qui n’est pas adressé comme telle. Dans un roman destiné aux adolescents, qui n’auront pas forcément conscient de cette limite, puisqu’elle “[abandonne] pour l’enlacer et répondre à son baiser”. C’est quelque chose qui me gêne, m’a coupé net dans ma lecture et m’en a fait ressortir mal à l’aise.

La Guerre de 14 n’a pas eu lieu
Alain Grousset

Flammarion, 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :