Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Journal d’un nul débutant

Certains commencent un journal pour parler de leurs problèmes à l’école. D’autres pour parler de leur vie. Nils lui écrit pour faire le point sur son grand projet. Car depuis toujours, Nils fait partie de la catégorie détestée des petits génies de l’école, à qui tout réussi. Mais c’en est assez : marre de la pression, ras-le-bol des contraintes posées par les parents ! Cette année, c’est décidé, il deviendra un nul.

Mais ce qui a commencé comme un plan bien calculé pourrait bien se retourner contre lui…

Voilà un journal tout à fait délirant ! Nils fait partie de ces enfants qui ont des facilités à l’école – ose-t-on même parler de surdoué ? Et il n’en peut plus. Car pour assurer qu’il ne dérive pas du chemin de la réussite, ses parents ont bannis toute distraction. Pas de télé, ni de jeux vidéos, encore moins de sport. S’ils n’ont pas réussi à faire de leur fille un petit prodige, ils ne vont certainement pas laisser leur second enfant les éloigner de leurs rêves !

Nils a bien préparé son coup. L’entrée au collège est une raison tout à fait acceptable pour être déstabilisé, perdre ses repères et rejoindre le rang des cancres, non ? Il n’avait pas prévu de tomber sur une classe sélective rassemblant les meilleurs. Ni de trouver un rival arrogant, un ami un peu à l’ouest (et probablement arrivé là par erreur) et une amie incroyable, intelligente… et catégoriquement allergique aux mensonges. Cette année lui réserve de drôles de surprises, et plus d’une complication !

Drôle, bien écrit, le Journal d’un nul débutant nous fait passer un très bon moment. Pour toute son intelligence, Nils peut faire preuve d’un certain manque de jugeote, et son mélange de naïveté et d’arrogance involontaire le rendent particulièrement attachant. Ses parents, si exigeants, ont toute l’incohérence des adultes qui veulent le meilleur pour leurs enfants mais dont les priorités se sont quelques peu décalées. Et sa relation avec sa soeur, compliquée par la rivalité créée par les ambitions de leurs parents à leur insu, se découvre au fil des pages sous un autre jour. Peut-être que pour mieux s’entendre, il lui suffirait de lui demander de l’aide plutôt que de mettre de la distance entre eux ?

Au niveau du rythme, et de la voix du héros, le Journal d’un nul débutant me fait énormément penser au Coeur en Braille pour les plus grands, tout aussi drôle et touchant. On retrouve un groupe d’ami semblable à celui-ci, en miroir inversé. Deux génies à leur façon et un garçon qui perçoit le monde à sa façon, une relation d’entraide qui commence difficilement, une relation d’entraide et une amitié très douce, et bien sur un secret.

Journal d’un nul débutant
Luc Blanvillain
Ecole des Loisirs, 2014
(Neuf)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 20 février 2015 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :