Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Cagaster

Fin XXIe, une maladie a ravagé la population. Les individus touchés par le Cagaster perdent toute humanité et se transforment en insectes géants antropophages.

Trente années ont passé. Les deux tiers de l’humanité ont été décimés. De l’Asie, il ne reste qu’un faible territoire habitable : l’est est tombé, colonisé par les insectes, et l’ouest est dominé par un régime militaire autoproclamé, la Coalition Centrale, chargé de la défense des villages survivants.

Kidow, un exterminateur au passé mystérieux, sauve la jeune Ilie d’une mort certaine, et promet de la ramener à sa mère. Mais en ville, les Cagaster sont loin d’être le seul danger. Et dans les ruines de quartiers décimés, un être aux motivations douteuses rôde…

Série en 9 tomes terminée au Japon, les trois premiers tomes sortis en France sont déjà très prometteurs. Cagaster est un manga apocalyptique, qui montre un monde décimé par un mal incurable et meurtrier. Le graphisme aux traits anguleux est propice à l’action et à l’univers rugueux dans lequel évoluent les personnages.

Kidow est un exterminateur talentueux et intransigeant, qui accomplit ses missions sans état d’âme. A côte, Illie est une brebie naïve, trop peu habitué à l’ambiance particulière et à la violence de la grande ville. Elle est celle a travers qui on découvre ce futur apocalyptique, le point de référence par lequel on juge les actions de Kidow comme la brutalité de ce monde dévasté.

Kidow et Illie évoluent dans un univers impitoyable, où les monstres n’ont pas tous l’apparence d’insectes. Dans la ville aux entrées sécurisées, face à une menace qui peut surgir des plus proches parents
et amis, la peur, la violence et la corruption semblent être les
réponses les plus courantes. Le Cagaster peut frapper n’importe qui à tout instant, et il est loin d’être le seul danger.

L’univers et les personnages se dévoilent au goûte à goûte, Kachou Hashimoto prend le temps de poser les bases de son histoire. Une construction qui aboutit sur un bon manga de science fiction, au scénario complexe dont il me tarde de découvrir la suite.

Cagaster
Kachou Hashimoto
Glénat, 2014
(shônen manga)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 février 2015 par dans Critiques, et est taguée , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :