Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Longtemps, Jacob Portman a cru aux contes de fées de son grand-père, à ses folles aventures, à l’orphelinat où il vécut des moments merveilleux en compagnie d’autres enfants aux talents particuliers. Puis il a grandit, et ces histoires sont devenues ce qu’elles étaient : des histoires. Mais quand son grand-père meurt, le doute s’installe et ne le quitte plus. Est-ce vraiment un monstre qu’il a vu ce soir terrible ? Il lui faudra comprendre les dernières paroles du vieil homme pour découvrir la vérité et apaiser enfin son esprit.

Miss Peregrine et les enfants particuliers m’a intriguée dès sa sortie, par sa couverture toute fantasmagorique, pour ses photographies nombreuses et étranges qui l’illustrent. Miss Peregrine, c’est une histoire de famille. Un grand-père qui a fuit la Pologne enfant, pendant la guerre. Qui a trouvé refuge sur une île en Grande-Bretagne. Qui a fait la guerre, a survécu, mais n’a jamais oublié les horreurs qu’il a vues. Un grand-père raconteur d’histoires que sont petit fils vénérait. Et la quête de vérité dans laquelle celui-ci s’est lancé, après avoir été témoin des derniers instants de son grand-père.

Il est difficile de se remettre d’un drame, et l’ont peut porter le deuil d’une multitude de façons. Pour Jacob, profondément bouleversé, il n’y a que la recherche du passé, un retour sur les traces de son grand-père, qui semble pouvoir l’apaiser. Incertain de ce qu’il recherche vraiment, il part vers l’Europe, à la recherche de cet orphelinat perdu sur une île coupée du monde, une vieille maison à l’abandon entourée de mystères.

Qui était cette Miss Peregrine, qui a protégé ces enfants soit-disant particuliers ? Garçon invisible, fille volante, force incroyable, dont Abe Portman parlait tant, ont-ils seulement existé, où sont-ils le fruit des divagations d’un vieil homme rendu paranoïaque avec l’âge?

Mystère, aventures et dangers se mélangent dans cette histoire, avec une pointe de surnaturel et d’épouvante.

J’ai beaucoup aimé ce roman, qui oscille entre réel et surnaturel, qui nous fait douter et évoque avec justesse les difficultés à se remettre d’un deuil. L’histoire est bien développée, l’utilisation des photos d’époque magnifiquement bien intégrée au récit (aucune retouche photo ici, elles sont d’origine), pour un récit intéressant et très prenant.

Miss Peregrine et les enfants particuliers
Ransom Riggs
traduit de l’anglais (Etats Unis) par Sidonie Van den Dries
Bayard jeunesse, 2012

Publicités

Un commentaire sur “Miss Peregrine et les enfants particuliers

  1. Pingback: Bilan lecture #03-04 | Arcanes Ouvertes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :