Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

TYPOS Tome 2 : Poison noir

Dans une société où le mensonge s’achète et l’information est soigneusement contrôlée, une agence clandestine se bat pour dévoiler la vérité. L’équipe de TYPOS est confrontée à un sabotage mondiale soigneusement camouflé en catastrophe naturelle : un virus, le “Poison Noir”, a décimé de nombreuses récoltes partout dans le monde. Une puissante société, AgroGen, prétend avoir découvert un remède miracle pour protéger les futures récoltes. Une solution miracle qui arrive à point nommé… Une nouvelle mission périlleuse pour Arlequin, Morph, Dusker et Gipsy, prêts à affronter tous les dangers pour découvrir et mettre au grand jour la vérité !

J’avais plutôt apprécié le premier volet de cette série, dans l’idée plus que dans l’écriture, et j’étais curieuse de voir ce qu’elle donnerait sous la plume d’une autre écrivain.

L’idée de base est toujours intéressante : dans un monde aux médias corrompus, où l’information est contrôlée par la géante entreprise K-Lab, il est difficile et dangereux de faire percer la vérité. TYPOS est une agence clandestine dédiée à cette recherche de vérité, et ses membres, de jeunes étudiants en journalisme, ont chacun été touchés et transformés par les manigances de K-Lab.

Je ne sais quelle part ont eu Pierdomenico Baccalario et Tommaso Percivale à l’origine de l’idée dans l’écriture de cette nouvelle aventure. Si l’on avait été plongé sans avertissement dans l’action dans le premier tome, cette fois-ci le rythme est plus modéré et laisse de la place pour développer des intrigues secondaires. Arlequin, dont la peau est allergique aux mensonges, Dusker à la force étonnante, Gipsy résistante à tout et capable de respirer sous l’eau et Morph dont le physique change à volonté voient leur histoire personnelle et leur passé s’épanouir dans ce second tome. L’enquête principale est fouillée et bien menée, et ne peut qu’interroger le lecteur sur les pratiques des grandes firmes alimentaires à notre époque. Les lecteurs plus avertis auront peut être en tête le contrôle de certaines grandes firmes sur les semences, les sélections, modifications génétiques et le manque de diversité génétique… on attendrait presque un dossier sur le sujet pour sensibiliser les lecteurs à cette réalité.

Au niveau de l’écriture, je continue à penser que l’histoire ferait un très bon scénario pour une série ou un film, mais qu’il est dommage que l’intrigue soit menée si rapidement, et avec tant d’ellipses temporelles. Les révélations autour des quatre personnages principaux laissent présager de bonnes choses pour la suite – bien qu’un peu prévisible.

Une série avec un fort potentiel, adaptée aux jeunes lecteurs amateur d’action, et apte à poser de bonnes questions sur les médias et le monde dans lequel nous vivons.

TYPOS Tome 2 : Poison noir
Guido Sgardoli
sur une idée originale de Piedomenico Baccalario et Tommaso Percivale,
traduit de l’italien par Faustina Fiore
Flammarion, 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14 juillet 2015 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :