Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Aussi loin que possible

Rien n’avait été prévu, programmé, décidé. C’est parti sur un coup de tête, un besoin d’extérioriser un trop plein de tout. Antoine et Tony sont parti ce matin là pour une simple course, éprouver leur force sur la vitesse, sans une parole. Ils étaient loin d’imaginer la longueur de leur course, le chemin parcouru, ni les proportions que prendraient leur évasion.

Qu’est-ce qui pousse des jeunes à fuir ? A se dépasser ?

Tony sait que sa famille est menacée d’expulsion, vers une Ukraine où il n’a jamais vécu et dont il ne connaît même pas la langue. Antoine supporte en silence la violence de son père, colérique et imprévisible. Aujourd’hui, après la course, après les médias, il nous raconte. Comment tout a commencé. Comment ensemble, se soutenant l’un l’autre, sans se concerter, ils ont parcouru ces kilomètres. Comment le premier jour, la première nuit, ont fait place à cette succession de jours et de nuits, toujours plus loin, sans se faire remarquer.

Et les pensées, le silence et l’introspection que l’effort physique a amené.

On les dit déterminés, partis pour prouver quelque chose, pour transmettre un message. Les médias en font leur gros titres. En vérité, rien n’avait été planifié. C’est juste arrivé comme ça : par besoin d’exprimer quelque chose, quand les mots ne veulent pas sortir. L’effort physique est un exutoire, un moyen de faire taire l’esprit, une occasion de se dépasser, d’aller au delà des limites qu’on pensait avoir.

Aussi loin que possible est une histoire d’amitié, de dépassement de soi et de courage.

Eric Pessan nous livre dans le récit de ces deux jeunes ados une histoire humaine forte et captivante qui nous entraîne à leur suite dans cette formidable aventure,

rythmé par la respiration du narrateur.

Je ne peux m’empêcher de penser à La Pyramide des besoins humains de Caroline Solé en reposant ma lecture, tant les deux ont déclenché les mêmes sentiments en moi. Ils m’ont emporté dans le vie de ces deux jeunes gens.   Comme lui, le roman d’Eric Pessan nous emporte dans les pensées et réflexion du jeune narrateur, face à un monde qui peut être hostile à l’individu. On se confronte à la réalité du monde ; une histoire tout aussi marquante, humaine, qui pousse à la réflexion.

Le texte est fort, poétique, et d’une grande tendresse pour ses personnages.

Aussi loin que possible
Éric Pessan
Ecole des Loisirs, 2015
(Medium)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :