Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Gotham Girls

Vous connaissez Batman, Robin, le Joker… Mais ils ne sont pas les seules icônes importantes de l’univers du Chevalier noir. Car côté fille, ce sont des très grandes qui évoluent dans l’univers de Gotham ! Avec Batgirl et Renée Montoya d’un côté, et Harley Quinn, Catwoman et Poison Ivy de l’autre, voici Gotham Girls !

Délicieusement cartoonesque dans ses dessins et dans ses aventures, Gotham Girls à tout pour plaire aux nostalgiques des séries animées de l’univers Batman (Batman, la série animée, Les Aventures de Batman et Robin, Les Nouvelles aventures de Batman), et aux nouveau admirateurs du chevalier noir, encore trop jeunes pour se plonger dans les comics actuels du héros.

Ce sont trois aventures impliquant les plus célèbres femmes de Gotham que nous retrouvons ici. La première, en un chapitre, voit Batgirl forcée de porter secours à deux de ses ennemies. En cinq chapitre, Gotham Girls nous emmène dans une course poursuite épique entre Batgirl, Catwoman, Harley Quinn, et Poison Ivy, chacune souhaitant s’approprier une fiole d’un produit chimique, dont les effets promettent d’être désastreux s’il venait à tomber entre de mauvaises main. Enfin, dans Harley & Ivy, les deux criminelles tentent de mettre la main sur une plante très rare, qui pourrait leur permettre de mettre n’importe qui sous leur contrôle…

Gotham Girls reprend bien la mythologie qui entoure chacune de ces femmes emblématiques de Gotham ! Une courte introduction présente chacune d’entre elles (avec entre autres leur première apparition et leurs pouvoirs) pour ceux qui seraient moins familier avec ces personnages, pour mieux aborder les aventures qui nous attendent. Les lecteurs qui découvrent l’univers ne seront pas perdus, et pour les plus expérimentés, l’oeil averti appréciera les clins d’oeils qui lui sont destinés – entre autre la sexualité de Renée Montoya, évoquée en passant, ou la relation entre Poison Ivy et Harley Quinn, soupçonnée par les fans et plus ou moins sous-entendue dans les comics (selon le scénariste derrière la plume).

De l’action, beaucoup d’humour, des histoires pas vraiment compliquées mais plaisantes à suivre, des scènes de baston que le style dessin animé permet d’exagérer en étant plus comiques que violentes – de quoi ravir les enfants et rassurer leurs parents.

Gotham girls
inspiré de Batman, la série animée
Paul Dini, Paul D. Storrie, Rick Burchett, Jennifer Graves, Bruce Timm
Urban Comics/Dc comics, 2015
(Urban Kids)

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :