Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Petit meurtre et menthe à l’eau


Des vacances qui s’annoncent pourries, entre le père et la coiffeuse (accessoirement, sa nouvelle compagne), dans un bled paumé en montagne – aucun intérêt en été, à moins d’aimer affreusement la randonnée. 

Une annonce pas spécialement révolutionnaire, mais assez intrigante pour sortir de la monotonie. 

Une annonce qui aurait pu sauver ces vacances… s’il n’était devenu un meurtrier.

Philibert n’est pas le plus grand fan de Magalie, nouvelle compagne du père. Ni des vacances randonnées. Ni du “chalet”.

Avec un langage rythmé et un regard cinglant, Philibert nous offre le compte rendu jour par jour de sa première semaine de vacances, coincé entre son père et Magalie dans le “meilleur souvenir d’été” de celle-ci : un logement un peu miteux en montagne, dans un coin perdu qui ne le fait pas franchement rêver – pour l’avoir testé et détesté les deux années précédentes. Pas moyen d’y échapper, mais heureusement il ne manque pas de ressources, ni de curiosité… et il ne compte pas laisser passer la moindre chance de lâcher la randonnée imposée.

Une courte histoire pleine d’humour, qui parle de vacances, de famille, de responsabilité, de débrouille… et de chat. D’un chat obèse, pour être précis.

Petit meurtre et menthe à l’eau
Cécile Chartre
Rouergue, 2011
(Dacodac)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14 février 2016 par dans Critiques, et est taguée , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :