Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Sous le lit

Une soirée, musique, danse, alcool. Un inconnu, qui l’invite à rentrer avec lui. Le lendemain, et ses questions, et sa peur, insidieuse : ont-ils pris le temps de se protéger ? Il ne sait plus, et ça l’angoisse. Imaginer le pire, avoir encore plus peur du résultat, et continuer à vivre, aussi, car le temps ne s’arrête pas de filer, entre les cours, et les amis, et la famille. Et les nouvelles rencontres.

Première bande dessinée publiée par Monsieur Q, financée par foundcrowding et publiée chez Des Ailes sur un tracteur, maison d’édition spécialisée en histoires LGBT+, Sous le lit est très réussie.

L’illustration tout en numérique, avec un trait à l’aspect brouillon, est un peu déroutante au départ. On s’y habitue très vite. L’histoire est simple : un jeune homme a eu un rapport avec un inconnu suite à une soirée. Avec l’alcool, impossible de se souvenir s’ils se sont protégés ; et tout de suite, ce sont les questions et les peurs, que l’on ne veut surtout pas voir se confirmer, qui s’incrustent dans le quotidien.

Ce n’est pas une bande dessinée destinée uniquement aux homosexuels, ni une histoire clichée, bien au contraire. Sous le lit possède la fraîcheur des récit qui peuvent parler à tous, aux émotions et au dessin tout à fait évocateurs d’une peur très forte : le risque de maladie, le VIH surtout tant redouté, que chaque personne qui a un jour oublié de se protéger a ressenti. C’est l’angoisse d’être malade et la peur encore plus grande de voir le diagnostique positif se confirmer. C’est aussi la difficulté, quand on n’entre pas dans la case “amour hétéro-normé”, de s’ouvrir à ses proches comme aux inconnus. La difficulté de s’accepter. L’amitié, aussi, entre des jeunes qui se connaissent depuis toujours, et se soutiennent épreuves après épreuves. La découverte de soi. Les premiers amours.

La jeunesse d’aujourd’hui, parfaitement illustrée, avec des jeux de cadrages, des effets de couleurs, évocateurs.

Bref, une première bande dessinée papier réussie pour Monsieur Q, qui a déjà commencé à faire ses preuves en ligne, et dont j’ai pu voir le style évoluer au fil des mois et gagner en maturité. Je continuerais à le suivre avec grand plaisir.

 

Sous le lit
Monsieur Q
Des Ailes sur un tracteur éditions, 2016

Publicités

2 commentaires sur “Sous le lit

  1. Des livres et les mots
    23 février 2016

    J’avais entendu parler rapidement du livre par Des ailes sur un tracteur, qui est une maison qui me fait de plus en plus envie au vu de leurs publications, et à la suite de ta critique je l’ajoute immédiatement dans ma wishlist !

    J'aime

    • arcanesouvertes
      23 février 2016

      Je ne connais pas vraiment la maison d’édition, mais ils ont fait du bon travail sur cette BD là en tout cas. Au niveau qualité de l’encre, du papier et de la reliure, ils sont vraiment pro !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 22 février 2016 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :