Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Rocket Girl

2013. Le passé. Dayoung Johansson, membre de la nouvelle force de police chargée de faire régner l’ordre dans la société corrompue des adultes, décide de se lancer dans une mission périlleuse, pour arracher à sa source la puissance économique et financière de l’entreprise qui contrôle le monde où elle vit.

1986. Le présent. Au moment où Quintum Mechanics s’apprête à mettre en route la machine qui devrait changer le monde, celle-ci explose. Au milieu des décombres se tient Rocket Girl : tout droit venue du futur et bien déterminer à mener à bien sa mission. Mais entre son passé et son nouveau présent, les enjeux sont loin d’être aussi noir et blanc qu’elle le croit…

Mystère, action, voyage temporel et enquête survoltée vous attendent dans ce premier tome de Rocket Girl, un comics indépendant qui vous changera des super héros habituels !

Dans un présent bien différent du nôtre, la corruption est devenue telle que les adultes ne sont plus estimés comme dignes de confiances. Pour les remplacer dans les missions périlleuse et faire régner la loi en toute légalité, les forces de polices sont maintenant constituées de la crème de la crème adolescente, équipée des meilleurs combinaisons de combat volantes. Parmi les entreprises toutes puissantes et probablement véreuses, Quintum Mechanics, qui a apporté au monde d’aujourd’hui toutes les technologies et avancées extraordinaires qui le font différer du nôtre. Robots, technologie de pointe et même voyage dans le temps sont maintenant à portée de main !

On ne sait vraiment pour quelles raisons Dayoung Johansson et ses collègues sont si farouchement opposés à ce monde actuel, au point d’être prêt à sacrifier passé et présent pour changer le cours des choses, et le mystère sur ce qui a transformé la petite équipe de Quintum Mechanics en firme surpuissante est bien gardé. L’alternance entre les événements passés qui ont conduits Rocket Girl de son monde en 2013 à ce nouveau présent dans les années 80 rythme le récit et permet de conserver toute l’attention du lecteur en diffusant les révélations au compte-goutte.

Les mises en pages dynamiques et variées des cases comme le dessin d’Amy Reeder sont vraiment sympathiques et agréables à parcourir.

Seul bémol à l’ensemble, on devine (ou semble deviner) assez facilement où l’intrigue va nous mener – ce qui ne m’empêche pas de garder un oeil sur la sortie du prochain tome, pour avancer dans la découverte de cet autre présent et soulever un autre pan du mystère !

Rocket Girl Tome 1
Brandon Montclare, Amy Reeder
Urban comics, 2015
(Indies)

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 mars 2016 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :