Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Jenna Fox, pour toujours

Après un traumatique accident qui lui a coûté un an de sa vie et toute sa mémoire, Jenna Fox doit tout réapprendre sur elle-même. Qui est-elle, et que lui est-il arrivé ? Pourquoi personne n’est venue la voir ? Pourquoi avoir déménagé ? Comment peut-elle se souvenir de morceaux importants d’Histoire quand son histoire personnelle continue à lui échapper ? 

Et surtout, comment recommencer à vivre maintenant ?

Jenna Fox, pour toujours interroge. Qu’est-ce qui fait l’identité ? Les souvenirs ? Les choix de quelqu’un ? Son apparence ? Son attitude ? Où commence et où s’arrête l’humain ? Et jusqu’où peut-on aller, par amour et pour la science ?

Dès les premières page, le roman ne nous le cache pas : quelque chose ne tourne pas rond derrière cette histoire d’accident et d’amnésie. Il y a trop de secrets, trop de non-dits, et d’éléments qui ne collent pas entre la vérité que lui donne sa mère, le comportement de sa grand-mère, qui semble avoir du mal à supporter sa présence, son père rarement présent, et les informations que lui apportent le monde extérieur. Quelque chose ne va pas, et sans ses souvenirs Jenna ne parvient pas à se sentir complète – à se sentir elle-même.

Par chance, ses parents ont longuement filmé les moments les plus marquant de sa vie, l’occasion pour elle de se redécouvrir, et peut être de faire émerger les souvenirs perdus..

Chance, et peut-être une certaine obsession pour leur fille miracle, qu’ils ont eu tant de mal à avoir, une enfant qui remplit leurs plus grandes espérances, leurs meilleures attentes, et leurs rêves. C’est ça aussi, que découvre Jenna : cette actrice derrière l’écran, supportant de plus en plus difficilement le regard de l’objectif de ses parents, essayant vaillamment de répondre à leurs attentes. Une fille qui lui ressemble mais qu’elle ne connaît pas. Une fille qu’elle essaye d’être, pour exister de nouveau. Redevenir une adolescente comme les autres. Même s’il lui faut pour cela forcer le cocon protecteur dans lequel ses parents préféreraient la garder enfermée.

Plein de thèmes intéressants sont abordés dans ce roman futuriste : identité, humanité, progrès scientifique, limites de la médecine et de l’éthique médicale, apprentissage de l’indépendance, ce qui est juste et ce qui est raisonnable, permettant différent niveaux de lectures. Aucune réponse n’est réellement imposée parmi les différents avis rencontrés sur ces questions, laissant l’occasion à chacun de s’interroger sur ses propres choix.

L’histoire en elle-même est plutôt prenante, avec son mystère principal qui nous tient en haleine de bout en bout. Le lecteur pourra faire de nombreuses suppositions, revoyant son jugement à chaque nouvel élément découvert. Et avec une écriture assez fine pour nous plonger dans les questions de Jenna sur son existence et ses ressentis, l’auteur nous offre un bon roman.

L’histoire peut se terminer ici, mais deux autres tomes s’inscrivent dans ce même univers : L’Héritage Jenna Fox, et Fox Forever, pas encore traduit chez nous actuellement.

Jenna Fox, pour toujours
Mary E. Pearson
traduit de l’anglais par Faustina Fiore
Les Grandes Personnes, 2010

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 9 avril 2016 par dans Critiques, et est taguée , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :