Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Chroniques lunaires : Prequel

 

Channary, aînée de la famille royale, s’apprête a monter sur le trône, suite à l’assassinat de leurs parents, des mains d’une coquille. Point de sentiments et de tristesse inutile ici : la famille n’est utile qu’à assurer une lignée et des alliances prometteuses. Levana n’est que deuxième, condamnée à subir le règne de sa soeur volatile, bien plus intéressée par l’idée de rencontrer le plus d’hommes possible que de s’occuper des affaires d’État. Mais Levana n’a que 15 ans, éternellement deuxième, et vilain petit canard de la famille, qui ne peut se permettre de se montrer au monde sans utiliser son magnétisme, au risque de perdre toute crédibilité. Mais peut être que le destin lui offrira enfin un bonheur : elle est amoureuse, et celui qu’elle aime, comment pourrait-il ne pas l’aimer en retour ?

 

Après avoir découvert la Terre futuriste de Cinder, et suivi avec avidité les parcours de Scarlet puis de Cress, c’est avec pas mal de trépidation que je me lance dans la lecture de Levana en attendant d’achever la série avec Winter. Allais-je être déçue ? Arriveraient-ils à me faire aimer la méchante reine Levana, source de bien des malheurs ?

Hé bien, j’ai été agréablement surprise ! J’ai adoré découvrir son histoire, son parcours avant le début des Chroniques, ce qui la motive. Est-elle pour autant devenue un personnage appréciable ? Certainement pas !

Levana, enfant, a vécu bien des choses et manquait certainement du support d’une famille stable et affectueuse. Mais elle attire plus la pitié que la sympathie. Elle est ambitieuse, et souhaite sincèrement participer à l’édification d’un grand royaume. Ce qu’elle ne voit pas, c’est qu’elle n’a aucune limite, et manque l’empathie qui permettrait de réguler ses actions pour que leurs conséquences n’affectent pas son peuple.

La future méchante reine des Chroniques lunaires est un personnage bien plus construit et intéressant que les quelques aperçus d’elle les tomes précédents avaient pu nous laisser l’imaginer. Marissa Meyer nous permet de mieux la connaître et mieux la comprendre. Elle n’en est pas devenue pour autant quelqu’un de bon.

Oui, elle est victime de sa situation, de l’organisation de la cour, de sa naïveté et de la méchanceté sadique de sa soeur. Mais ses propres choix, ses actions, qu’elle justifie toujours, n’ont d’autres visée qu’elle-même – et elle ne conçoit jamais, à aucun instant, que tous n’aient pas forcement le même avis qu’elle. Ses actes auprès de Evret entre autres, le garde qu’elle convoite, aussi irréfléchis soient-ils et peu importe sa jeunesse, sont inexcusables – et elle n’en a pas conscience le moins du monde.

En la suivant de son enfance à sa conquête de la Terre, on découvre les coulisses des événements tragiques qui ont conduit Cinder à sa fuite, des années plus tard. On comprend mieux ce qui lie la Terre a la Lune, et le pouvoir des lunaires.

J’aurais aimé en découvrir encore plus, et je suis assez déçue du nombre de pages de preview de Winter ajoutées au roman : autant de pages qui m’avaient fait espérer une histoire plus longue. Une épaisseur trompeuse, presque un mensonge sur la marchandise (et l’occasion de fixer un prix plus élevé pour un contenu qui n’existe pas), et le seul élément négatif de ma lecture.

Levana
Chroniques lunaires : prequel
Marissa Meyer
traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Guillaume Fournier
Pocket jeunesse, 2015

Publicités

4 commentaires sur “Chroniques lunaires : Prequel

  1. Maïssa
    24 juin 2016

    je viens de finir Cress il y a quelque jours. J’hésitais beaucoup à lire Levana mais ton avis m’a convaincue de lui laisser sa chance. Par contre le nombre de page est-il vraiment si limité ? Et l’histoire arrive-t-elle vraiment à se développer en si peu de page ?

    J'aime

    • arcanesouvertes
      24 juin 2016

      Je suis contente que tu te laisse tenter pas Levana ! Je n’ai pas le bouquin sous les yeux, donc je ne peux pas te préciser le nombre de pages ; il y a quand même assez pour développer toute une histoire (même si je reste convaincue que les 20 pages attribuées à Winter n’avaient pas d’autre but que de nous faire payer un prix supérieur).
      Ce n’est pas une intrigue bourrée d’actions comme pour les trois premiers volumes de la série, mais l’histoire ajoute beaucoup d’information sur les événements que l’on a découvert jusque là. Et on comprend beaucoup mieux la psychologie de Levana… mais je ne t’en dirai pas plus, je te laisse découvrir !

      Aimé par 1 personne

      • Maïssa
        24 juin 2016

        merci pour ces précisions 😉 Maintenant j’ai hâte de savoir ce qui se cache sous le voile de Lévana ^^

        J'aime

      • arcanesouvertes
        24 juin 2016

        Alors bonne lecture !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11 mai 2016 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :