Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Ce qu’on a trouvé dans le canapé puis comment on a sauvé le monde

Un matin comme un autre, River, Freak et Fiona découvrent à deux pas de leur arrêt de bus un canapé abandonné. Usé, tâché, particulièrement détonnant dans le décor, et dont les coussins ont avalés quelques bricoles à l’insu de leur ancien propriétaire. L’histoire aurait pu s’arrêter là, si le dit canapé ne se trouvait pas non loin de Hellsboro ; si le crayon trouvé entre deux coussins n’était pas couleur courgette ; et si les trois enfants n’étaient pas aussi curieux… Mais tous ces ingrédients se sont trouvés réunis, pour le début d’une aventure tout à fait extraordinaire !

Avec un titre pareil, nul besoin de lire le résumé : on sait déjà, avant de se lancer dans l’aventure, que l’on aura droit à quelque chose sinon d’exceptionnel, au moins particulièrement drôle et improbable. Et c’est on ne peut plus vrai !

Comment en parler sans dévoiler une partie de l’histoire, au risque d’atténuer le plaisir de la découverte ? Car découvrir ce roman sans avoir la moindre idée de son contenu est le meilleur moyen d’en apprécier toute la surprise et tous les rebondissements !

Il y a le décor : Hellsboro, un quartier de la ville abandonné et particulièrement dangereux, depuis qu’un feu de mine s’est déclenché sous terre, un incendie interminable qui continue de faire fondre les semelles des imprudents qui oseraient s’y risquer.

Il y a River, le narrateur, capable de s’emporter dans ses rêveries et prêt à faire apparaître River Man quand la situation demande l’aide d’un super héros. River, Freak et Fiona, aux personnalités toutes aussi attachantes qu’elles sont différentes. Fiona, qui ne s’approche d’eux qu’hors de vue du reste du lycée, car une bonne réputation est importante pour survivre à cet âge-là, sans que cela ne déprécie leur amitié. Le canapé, lui aussi, est particulièrement important à l’histoire. Une pièce maîtresse, recelant des trésors propres à l’aventure – et surtout à sa réussite. Et il y a aussi le mystérieux occupant de la propriété Underhill, que personne n’a aperçu ou osé approcher depuis des années.

Voilà un des meilleurs romans d’aventure que j’ai pu lire cette année !

A tous ceux qui ont lu et apprécié Le Mystérieux cercle Benedict, lancez-vous les yeux fermés : la qualité d’écriture est la même, avec une intrigue encore plus fouillée, et des héros particulièrement savoureux.

A tous les collectionneurs de romans d’aventure, d’histoires drôle et d’intrigues fascinantes – et de crayon de couleur courgette -, ne perdez pas de temps !

Ce qu’on a trouvé dans le canapé et comment on a sauvé le monde
Henry Clark
traduit de l’anglais (USA) par Nathalie Bru
Les Grandes Personnes, 2015

Publicités

2 commentaires sur “Ce qu’on a trouvé dans le canapé puis comment on a sauvé le monde

  1. The Bloomsbury Muffin
    24 mai 2016

    Ooh il est dans ma WL depuis presque un an ^,^ Ce titre! J’adore! C’est la première chronique que je lis sur ce livre et ça me donne encore plus de le lire 🙂 je suis contente qu’il soit si bien!!

    J'aime

    • arcanesouvertes
      24 mai 2016

      Oui, vraiment, il est top !
      Je l’avais repéré dès sa parution, sans vraiment oser me lancer – et vraiment, c’est un super bouquin. Rien que le titre annonce l’écriture de l’auteur, et c’est un plaisir à lire ! J’espère que tu auras l’occasion de le découvrir 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :