Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Magisterium Tome 2 : Le Gant de cuivre

Ce fut une année lourde en révélations pour Callum Hunt. Malheureusement, les vacances d’été sont loin d’être de tout repos : depuis son entrée au Magisterium, son père n’est plus le même. Quand il comprend que celui-ci semble décidé à se débarrasser de lui et de Carnage, son loup porteur de chaos de façon définitive, il n’a d’autre choix que de fuir vers le seul endroit où il sera en sécurité : le Magisterium.

Est-ce que le retour d’une année magique dans un foyer peu accueillant voire dangereux, suivit d’une fuite précipitée, vous rappelle quelque chose ? Moi oui : j’ai des flash back d’Harry Potter en seconde et troisième année (et ce n’est pas pour me déplaire).

Dans ce second volet du Magisterium, on retrouve notre héros après une année forte en émotion, où la magie – contre toute attente – est devenue un refuge pour lui, et avec deux amis sur lesquels il peut compter : Aaron et Tamara. Malheureusement, les choses sont loin d’être si simple, car un secret découvert en fin d’année lui pèse – et il ne peut en partager le fardeau. Le Gant de cuivre commence fort, avec Callum seul, en danger et loin de ses amis et de son école qui pourrait le protéger. L’action est au rendez-vous, comme l’humour et l’amitié. Le lecteur se retrouve rapidement plongé dans l’univers si particulier du Magisterium avec plaisir !

J’appréhendais quelque peu la suite de l’histoire, après les révélations inattendues du précédent tome, et une découverte d’un monde magique entre enchantement et dangers. Si la magie du premier tome s’est quelque peu atténuée (l’univers fantastique est maintenant connu, l’émerveillement de Callum face au monde auquel il appartient n’est plus tout à fait le même puisqu’il est maintenant ancré dans ses habitudes), elle est toujours présente et continue à façonner l’intrigue.

Je ne peux en dire plus sans risquer de dévoiler des informations importantes des deux premiers tomes, mais j’ai retrouvé l’univers partagé d’Holly Black et Cassandra Clare avec plaisir. Mon seul regret : j’aurais aimé un tome plus conséquent, et ne pas quitter Aaron, Tamara et Callum si rapidement après les avoir retrouvés !

Magisterium Tome 2 : Le Gant de cuivre
Cassandra Clare, Holly Black
traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Julie Lafon
Pocket Jeunesse, 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 29 mai 2016 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :