Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Les Mystères de Larispem

 

A la veille du XXe siècle, la France a perdu sa capitale. Dans les rues de celle qui est devenue Larispem, Cité-État indépendante d’où la noblesse à été chassée, trois jeune gens aux destins différents s’apprêtent à voir leur vie bouleversée. Mais parmi les citoyens libres et égaux, les Frères de Sang attendent l’ombre de leur pouvoir dans l’attente de leur vengeance…

 

Second roman à bénéficier du concours du premier roman de Gallimard, Les Mystères de Larispem offre un cadre prometteur pour une histoire de grande envergure !

J’ai entendu beaucoup de choses sur ce roman depuis sa sortie, des avis plutôt positifs mais avec une certaine réserve sur le rythme du récit, loin d’un enchaînement incessant d’actions (que l’on rencontre souvent dans nombre de romans pour adolescents). Pour moi, ce rythme a été un bonheur plus qu’une gêne, l’occasion de vraiment prendre le temps de découvrir cet autre Paris, de faire connaissance avec les trois jeunes héros que l’on va suivre, sans passer par une présentation expéditive en introduction qui peut devenir rébarbative. Nous ne sommes pas dans un roman au rythme effréné, mais il s’y passe énormément de choses, en un court laps de temps. On découvre le dangereux passe temps de Liberté et Carmine, maraudeuses dans les riches demeures abandonnées. Ce qui a conduit à l’improbable camaraderie de deux jeunes filles aux caractères et au travail bien différent. Leurs emplois qui, sans la révolte qui a conduit à la séparation de Larispem du royaume de France, n’existeraient pas : bouchère (ou plutôt Louchébem), réparatrice d’engins mécaniques. Et il y a Nathanaël, pour qui ses 15 ans sont sa dernière chance pour sortir de l’orphelinat en étant embauché lors de la foire aux orphelins – faut-il encore qu’il parvienne à de bons résultats, à trouver une profession qui le motive, et qu’aucun autre obstacle ne viennent se mettre sur sa voie.

Il se produit tellement de choses dans ce premier roman qui introduit toute la richesse de l’univers imaginé par Lucie Pierrat-Pajot, qu’il est difficile d’en parler sans risquer de révéler quelque chose d’important.

Dans ce Paris parallèle, devenu Cité-État autonome gouverné par la Présidente, la course à la technologie a fait des merveilles. Les vieux bâtiments, signes du pouvoir royal ou lieux de cultes ont laissés place à de nouvelles architectures, entre métal et verre. Jules Verne et son imaginaire incroyable ne sont pas en reste pour proposer d’incroyables inventions. Mes les familles nobles, chassées ou exécutées il y a des années de ça, ne comptent pas disparaître sans bruit, et dans les rues de Larispem les redoutés Frères de Sang semble préparés aux plus immondes travaux pour accomplir leur vengeance…

J’adore l’Histoire alternative, surtout si elle est bien écrite. Et c’est toujours un très bon prétexte pour réviser et approfondir ses notions apprises à l’école !

Que ce serait-il passé si La Commune de 1871 avait réussi ? Si les ouvriers et travailleurs avaient réussi à renverser le Gouvernement et enlever tout pouvoir à l’Eglise ? Si l’émancipation des femmes lancé sous La Commune avait pu continuer ? Voilà ce que cette uchronie, au délicieux goût de steampunk et d’aventure nous propose.

 

Les Mystères de Larispem Tome 1 : Le Sang n’oublie jamais
Lucie Pierrat-Pajot

Gallimard jeunesse, 2015

Publicités

8 commentaires sur “Les Mystères de Larispem

  1. Tesrathilde
    4 juillet 2016

    Je pense que ça me plairait bien !

    J'aime

    • arcanesouvertes
      4 juillet 2016

      Il y a vraiment de très bons éléments dans ce roman ! J’espère que tu l’apprécieras autant que moi si tu le lis 🙂

      J'aime

      • Tesrathilde
        4 juillet 2016

        Ce qui est rigolo c’est que j’ai lu ce titre plusieurs fois en me disant que « Larispem » me disait vraiment quelque chose, mais il n’y a qu’en lisant ta chronique que j’ai compris ! Je n’ai pas encore lu beaucoup de steampunk mais j’aime les romans d’aventures ado.

        J'aime

      • arcanesouvertes
        4 juillet 2016

        Oui, ça m’a fait la même chose ! C’est fou comme notre cerveau arrive facilement à faire le lien. C’est plus une uchronie ici, avec une tonalité steampunk, et l’aventure met un peu de temps à se mettre en place (c’est plus de l’aventure dans le sens : il se passe beaucoup de choses, que de l’aventure avec courses poursuites et dangers immédiats ici), mais cela annonce de très bonnes choses pour la suite !

        J'aime

  2. plumesdelune
    4 juillet 2016

    On l’a dans notre PAL, on espère qu’on aimera aussi ! 😀

    J'aime

  3. lheuredelire
    21 juillet 2016

    Il est dans ma PAL, j’espère que j’aimerai !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :