Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Six of Crows

 

Six of crows

Six of crows

Kaz Brekker dit « Dirtyhands », malfrat dont la sombre réputation n’est pas usurpée, accepte un contrat exceptionnellement juteux pour une mission tellement impossible qu’elle en est presque suicidaire. Il recrute pour l’y aider cinq des meilleurs voyous de Ketterdam, chacun excellent dans sa propre catégorie. Une espionne de haute voltige, une Grisha aux pouvoirs particulièrement utiles dans le milieu, un tireur d’élite accro aux jeux, un soldat avec une vengeance à accomplir, et un bricoleur doué pour les explosions. Six fortes personnalités engagées dans une quête périlleuse… s’ils ne s’entretuent pas tous avant.

 

Avec Six of Crows, abandonnez toute idée d’héroïsme et d’entraide ! Ici, on est loin des qualités des grands héros. S’ils sont sans peur, Kaz, Inej, Matthias, Nina Jesper et Wylan ne sont certainement pas sans reproches, et leurs actes de bravoure sont loin d’être dirigés par une noble cause. On leur a promis une somme sans égale, si énorme qu’on ne peut la refuser, pour un travail d’infiltration qu’aucun autre n’aurait eu l’idée d’accepter : s’introduire dans le Palais des Glaces, dont l’inviolabilité n’est plus à prouver, pour faire évader un prisonnier de haute importance. Ils sont prêt aux actes les plus ignobles pour y arriver, quitte à mêler dans l’équipe une Grisha et un Drüskelle, ennemis jurés au lourd passé commun.

Ils sont liés par la cupidité, l’arrogance et la malchance, avec des intérêts divergents ; ce n’est pas ce qui fait une équipe soudée et solidaire.

 

Il me fut difficile de rentrer dans l’univers de Six of Crows : beaucoup de termes propres au monde particulier dans lequel évoluent les personnages, une Histoire particulièrement sanglante du continent qui influence les relations entre les peuples… on se retrouve directement plongé dans l’ambiance particulière de la ville de Ketterdam, ses rues dangereuses, ses salles de jeux, ses bordels et ses guerres des gangs.

Les personnages principaux sont à l’image de cette ville : sombres, éraflés par la vie et avec quasiment rien à perdre. Dès notre première rencontre avec eux, il est évident qu’ils traînent chacun un lourd passif dont on ne sait rien ; c’en est presque frustrant. Et pourtant, on se prend malgré nous à les apprécier, au fur et à mesure des épreuves qu’ils traversent, et qui révèlent leur personnalité profonde. Inej et Nina font preuve d’une force exceptionnelle, chacune à leur manière ; Jasper et son humour devient attachant ; et même Kaz, pourtant froid, calculateur, et un manipulateur de la pire espèce, nous deviendrait presque sympathique.

 

On sent que Six of Crows prend place dans un univers plus étendu que ce qu’on en voit. C’est une série qui s’inscrit dans une trilogie déjà développée par l’auteur : The Grisha Trilogy, dont malheureusement seul le premier tome a été publié en France en 2013, sans que l’on sache si la suite viendra un jour.

Mais si cela m’a gênée dans ma lecture et ma compréhension de l’histoire au départ, beaucoup de choses se découvrent au cours du récit, et c’est avec grand plaisir que j’ai terminé ce premier tome. Les moments d’action sont palpitants, les personnages d’une complexité de caractère qui fait plaisir à voir, et l’écriture addictive (si l’on persiste au delà des premiers chapitres).

Attention néanmoins pour les âmes sensibles : Leigh Bardugo ne fait pas dans la douceur, et plus d’un passage m’a fait grimacer d’horreur et de dégoût. A ne pas mettre entre les mains des plus jeunes donc.

Six of Crows
Leigh Bardugo
traduit de l’américain par Anath Riveline

Milan, 2016

Publicités

2 commentaires sur “Six of Crows

  1. La Tête En Claire
    20 septembre 2016

    Je te rejoins sur ton point de vue! C’est vrai qu’il faut un moment pour rentrer dedans ^^ Mais après ce livre est tellement bien! =D

    J'aime

  2. plumesdelune
    21 septembre 2016

    Ce livre me tentait bien … mais je pensais que c’était plus jeunesse que ça. Enfin, ça a l’air vraiment pas mal quand même ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 septembre 2016 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :