Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Petit pays #MRL16

Petit pays

Petit pays

Entre son père français, sa mère rwandaise, sa petite soeur et ses copains, Gabriel vit une enfance heureuse au Bunrundi.
Nous somme en 1992, la stabilité politique du Rwanda voisin est plus que fragile, et l’entente entre Hutus et Tutsis dans le pays est au plus bas.

Il y a des enfances heureuses.

Il y en a qui connaissent des conflits, aussi. Des changements imprévus, des violences que l’on ne peut ignorer, et auxquelles on s’habitue.

Il y a des enfances qui se termine tard, et d’autres brutalement.

Petit pays, c’est un regard vers l’enfance, une période de bonheur qui ignore le reste du monde, avec les meilleurs copains retrouvés au bout de l’impasse. Pourtant rien ne reste figé, et des micro-fissures apparaissent sur les murs. Les parents qui se séparent, les souvenirs des proches exilés du Rwanda et leurs rêves de retour, la politique qui arrive jusqu’aux oreilles des enfants, les coups de téléphones inquiets des adultes…

Le texte est prenant, le texte est sincère, l’histoire marque. Il y a des moments de lumière magnifiques, et des ombres qui prennent de plus en plus de place. Je m’y suis plongée avec grand plaisir, un peu curieuse, appréhendant un peu la suite qui s’annonçait déjà difficile. J’en suis ressortie avec le souffle coupé et un peu hagarde d’avoir partagé tout ça avec Gaby, ce retour en arrière difficile qui laisse des marques et épouse les vides laissés par les absents et les perdus. A n’en pas douter, Gaël Faye continuera à faire parler de lui.

logo_rentreelitteraire

Je n’aurais probablement pas pris le temps de m’arrêter sur cette histoire, si les Match de la rentrée littéraire de PriceMinister ne m’en avaient pas donné l’occasion, si Mokamilla n’avait pas été marraine de ces matchs, et si Chapitre.com ne m’avait pas envoyé le roman. Alors, un grand merci à eux !

Petit pays
Gaël Faye
Grasset, 2016

Publicités

4 commentaires sur “Petit pays #MRL16

  1. Mokamilla
    2 novembre 2016

    Ravie de ton choix et merci pour cette chronique. Ce livre m’a touché, comme beaucoup d’autres, et je suis contente qu’on en parle ici et là !

    Aimé par 1 personne

    • arcanesouvertes
      2 novembre 2016

      J’avoue consacrer peu de temps à la littérature adulte, ce n’est pas mon public de travail. J’aurais suivi les prix littéraires mais je ne l’aurais probablement pas lu si tu ne m’en avais pas donné l’occasion ! Et je serais passée à côté de quelque chose. Donc encore merci !

      Aimé par 1 personne

    • Mokamilla
      19 novembre 2016

      m’a touchée*

      J'aime

  2. Mokamilla
    19 novembre 2016

    Je t’en prie. Je suis en train de relire toutes les chroniques pour les matchs et je suis contente de (re)lire l’enthousiasme des blogueurs !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 1 novembre 2016 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :