Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Coeur de loup

Coeur de loup

Coeur de loup

On croit que l’on peut domestiquer un loup. C’est une erreur.

Quand leur farouche animalité finit par s’exprimer – et elle s’exprime toujours -, ils doivent être relâchés. Leur réapprendre la vie sauvage, c’est ce que Féodora a toujours connu avec sa mère, au coeur de la forêt. Jusqu’au jour où un de leur protégé attire le courroux d’un général de l’armée du Tsar. Impuissante face à l’enlèvement de sa mère, la jeune fille est prête à traverser les terres les plus froides et les plus dangereuse pour délivrer sa mère.

Prenez un pull bien chaud et plongez dans une aventure sauvage au coeur des territoires les plus froid de la Russie ! Coeur de loup, c’est la formidable aventure d’une jeune fille presque aussi sauvage que les loups, inconsciente et insensible aux dangers qui l’attendent pour retrouver sa mère après avoir tout perdu. Peut être est-ce parce qu’elle a toujours vécu à l’écart de la civilisation, elle n’imagine pas l’impossibilité de sa quête, et rien ne saurait la détourner de son périple.

Des premières menaces du Général à son parcours à travers les terres glacées de Russie, nous suivons Féodora s’élancer dans une course contre la montre. Pourtant, ce n’est pas un de ces récits au rythme haletant ; ici, on sent tout l’espace à traverser, pour arriver à destination. Toute l’imprudence de son idée. Cette fille fière, imprudente et décidée, si jeune, ne nous ressemble pas – pas vraiment. Mais on l’adore toute entière, avec ses erreurs et ses doutes, et on est prêt à la suivre jusqu’au bout.

Ce roman, c’est un récit de courage et de détermination, de générosité et de cette impossibilité de se laisser faire. Un récit qui m’a fait vivre l’expérience de la neige, du vent glacé à vous geler les larmes. Et qui m’a transportée très loin de chez moi…

Coeur de loup
Katherine Rundell
Gallimard jeunesse, 2016

Enregistrer

Publicités

7 commentaires sur “Coeur de loup

  1. vinushka64
    15 novembre 2016

    Je trouve que la couverture nous emporte déjà loin ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Plume de Soie
    15 novembre 2016

    J’adore, merci pour cette découverte 🙂 Je l’ajouterai peut-être même à ma PAL du Cold Winter Challenge, si j’ai le temps !

    Aimé par 1 personne

  3. Tanuki no Monogatari
    17 novembre 2016

    oui et mille fois oui ! Je l’ai lu en anglais il y a quelques mois et j’avais adoré ❤
    (et les différentes couvertures sont franchement chouettes http://media.bloomsbury.com/rep/g/the-wolf-wilder-katherien-rundell-paperback-jacket.png)

    Aimé par 1 personne

    • arcanesouvertes
      17 novembre 2016

      J’avoue ^^ (mais j’ai un faible pour les couleurs de la couv française, qui m’ont plongées avant la lecture dans ces contrées lointaines et froides)

      J'aime

      • Tanuki no Monogatari
        17 novembre 2016

        tout a fait, on retrouve plus le côté hiver polaire (j’aime beaucoup le reflet de lumière sur la neige qui a les couleurs d’une aurore boréale ^^)

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14 novembre 2016 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :