Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Castle in the Air

Castel in the Air

Castel in the Air

Abdullah n’est qu’un marchand de tapis, mais un marchand de tapis un peu rêveur. Dans ses rêveries, il s’imagine prince ayant vécu milles quêtes et prêt à rencontrer l’amour. Mais quand ses visions commencent à prendre vie, et que la belle Flower-in-the-Night qui a capturé son coeur est enlevé sous ses yeux par un djinn, c’est une véritable aventure qu’il devra accomplir, seulement aidé d’un tapis volant récalcitrant et d’un génie retors.

Après avoir ri et m’être émerveillée devant les péripéties de la vieille Sophie dans Le Château de Hurle, il me tardait de retourner dans ce monde magique et décalé créé par Diana Wynne Jones. Castle in the AirLe Château des nuages en français – à peine arrivé dans ma collection, a été rapidement dévoré.

Ici, on quitte entièrement Sophie, Hurle et Calcifer, pour une contrée bien plus au Sud d’Ingary, une contrée de chameaux, de djinn et de Sultans. Fils d’un riche marchand qui ne lui a presque rien laissé à son décès, constamment embêté par la famille étendue de la première épouse de son père, et trop rêveur pour devenir lui-même un riche marchand, Abdullah n’attend pas grand chose de sa vie à part de continuer telle qu’elle a toujours été. Jusqu’à ce qu’un voyageur lui vende un tapis enchanté, pour lequel il ne peut résister, et tout à coup c’est son destin qui se met en marche…

Toujours aussi drôle et effronté, puisant sa magie dans la culture orientale et ses Mille et unes nuits, Castle in the Air nous entraîne dans un long voyage semé d’embûches et de personnages revêches. Abdullah n’est certes pas le héros typique, fort et fringuant, auquel on pourrait s’attendre, mais il possède une autre forme de noblesse : de celles qui offre le respect à tous sans distinction, avec un soupçon de roublardise. Et Flower-in-the-Night, notre demoiselle en détresse, si elle a vécu hors du monde et surprotégée par son père, n’en est pas moins une femme intelligente et pleine de ressources. 

Prenez votre tapis et votre courage, un périlleux voyage vous attend !

Castle in the Air
Diana Wynne Jones
Harper Collins, 1990, 2000

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 30 novembre 2016 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :