Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Sous la même étoile : trois coeurs à l’unisson

Sous la même étoile : trois coeurs à l'unisson

Sous la même étoile : trois coeurs à l’unisson

Ils sont amis d’enfance. Hunter et Ashlin, demi-frère et soeur, et Chance, ce garçon mystérieux et aventureux, retrouvé à chaque vacances chez leur père. Chance, qu’ils n’ont pas revus depuis des années. Chance qu’ils retrouvent, presque adultes maintenant, Chance qui ne leur a pas tout dit…

J’aime ces récits d’enfance et les amitiés qui évoluent ; ces histoires pas toujours simples, mais d’une grande profondeur de sentiments, qui peuvent tour à tour émouvoir, émerveiller, et vous arracher le coeur d’angoisse et d’espoir.

Sous la même étoile, ce sont vraiment trois coeurs à l’unisson. Trois amitiés fortes, presque exclusives, qui laissent peu de place aux autres. De ces amitiés qui se comprennent sans mots, qui pardonnent beaucoup, qui repoussent les limites et vous entraînent plus loin – et vous font vivre des moments exceptionnels. Bien sûr, pour Hunter et Ashlin, Chance n’est pas juste un ami ; il y a quelque chose de plus fort, plus compliqué aussi dans les sentiments qu’ils éprouvent chacun pour lui. Mais pas de rivalité, pourtant : ce qui compte, c’est le bonheur de l’autre, même si celui-ci ne voit pas tout à fait ce qui se trouve en face de lui.

Certes, tout n’est pas tout rose : Chance est aussi un beau-parleur, capable de dissimuler aux autres ce qu’il ne veut pas qu’ils voient. Et l’histoire familiale d’Ashlin et Hunter est complexe, nés avec très peu d’écart de deux mères différentes, qui ne se voient que le temps des vacances, pourtant très liés malgré la distance.

Et je n’en dirai pas plus…

Si j’ai adoré toute l’histoire, ce n’est pas tout à fait un coup de coeur (et je ne peux pas vraiment vous dire pourquoi) ; il m’aurait manqué quelque chose de plus lumineux sur la fin, peut être. Mais ce roman a été une vraie bonne lecture (je me demande encore comment j’ai pu la faire traîner aussi longtemps dans ma pile à lire, alors que je l’avais repéré plusieurs mois avant sa sortie officielle), de celles qui vous transportent et donnent envie de revoir vos plus proches amis.

Si je pouvais vous conseiller deux romans pour prolonger cette lecture, je vous dirai d’aller voir Le Soleil est pour toi, et Nous les menteurs – à la fois semblables et différents dans leur histoire et les émotions qu’ils provoquent, mais tout aussi brillants.

Sous la même étoile : trois coeurs à l’unisson
Kelley York
PKJ, 2016

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :