Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

House of Many Ways

 

House of Many Ways

House of Many Ways

Charmain Baker est ce qu’on peut appeler une dévoreuse de livre. Une passionnée, une vraie de vraie, qui ne rêve que d’une chose : pouvoir travailler dans la Bibliothèque Royale et ses milliers de volumes. Enfant sage d’une famille respectable (éloignée de tout ce non-sens qu’est la magie), n’ayant jamais eu besoin de faire la moindre tâche ménagère de sa vie, la voilà sommée de s’occuper de la maison de son grand-oncle en son absence – grand-oncle qui se trouve être le Royal Wizard Norland, dont la maison est quelque peu particulière…

Nous revoilà dans les pays magiques de Diana Wynne Jones !

Charmain, notre héroïne, n’est pas vraiment commode. Si sa mère a veillé à ce qu’elle soit bien éduquée, et si rien ne l’intéresse plus que les livres, elle est tout à fait inapte à vivre seule. C’est peut être bien cela sa quête : apprendre à faire des concessions, accepter que certaines connaissances lui manquent cruellement, et apprendre des notions de base comme cuisiner ou faire le ménage.

Bien sûr, ce n’est pas là toute son aventure ! Entre la maison de son grand-oncle magicien dont elle doit prendre soin (encore faut-il qu’elle réussisse à ne pas s’y perdre), ses espoirs de pouvoir entrer dans la bibliothèque royale pour aider le roi et la princesse dans leur fastidieuse tâche, et les créatures magiques plus ou moins belliqueuses du voisinage, c’est plus d’une aventure magique qui l’attend.

Parlons-en de la maison : c’est un personnage à part entière (comme l’était déjà d’une certaine façon le château de Howl/Hurle). Plus complexe à l’intérieur qu’elle n’y paraît de l’extérieur, avec ses consignes si particulières pour passer d’une pièce à l’autre et les mauvais détours qui peuvent vous entraîner loin de la destination prévue. C’est un personnage, une créature magique et une multitude de lieux, cachés sous un aspect plutôt banal.

Encore une fois, ce fut un véritable plaisir de retrouver la plume de l’auteur et l’univers si particulier du Château de Hurle. Ce qui m’attriste le plus, c’est que c’est là la dernière fois que je croiserai Sophie, Hurle et Calcifer – et certainement ils me manqueront. J’espère retrouver sous d’autres plumes d’aussi singuliers personnages de contes, brillants, imparfaits et prêts à être aimés.

House of Many Ways
Diana Wynne Jones
Harper Collins, 2008

Enregistrer

Publicités

6 commentaires sur “House of Many Ways

  1. Méluzine
    6 janvier 2017

    Ça fait longtemps que je ne me suis pas plongée dans un livre de Diana Wynne Jones, dommage parce que Ma sœur est une sorcière est LE livre qui a marqué mon enfance, et celui que j’ai le plus lu je crois.
    Ta critique donne envie, il n’y a pas de traduction française par contre pour celui là?

    Aimé par 1 personne

    • arcanesouvertes
      6 janvier 2017

      Hélas non ! et les deux autres tomes de cet univers sont presque introuvable en français (mais peut-être qu’un jour ils seront republiés ?)

      J'aime

      • Méluzine
        6 janvier 2017

        Ah mince, dommage en effet…

        J'aime

      • arcanesouvertes
        6 janvier 2017

        Après, j’ai trouvé le Château de Hurle en bibliothèque, et par exemple (je viens de vérifier) les bibliothèques de Paris ont plusieurs exemplaires du Château de Hurle et du Château des nuages dans leurs rayons. Il faut fouiner !

        J'aime

      • Méluzine
        6 janvier 2017

        Merci du tuyau. 😉
        J’ai déjà lu Le Château de Hurle, mais ça date un peu. Ce qui m’embête c’est plutôt que House of many ways ne soit pas traduit en français (bizarre d’ailleurs d’en avoir traduit deux sur trois).

        J'aime

      • arcanesouvertes
        7 janvier 2017

        C’est que le dernier a été publié 18 ans après les deux autres (dont les traductions en France datent de 1986 et 1992). Pas sûr que l’éditeur qui les a traduits, et ne les a plus réédités depuis, a vu qu’un nouveau tome existe !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 5 janvier 2017 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :