Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Le Groupe

le groupe

 

Dire que j’attends chaque sortie de Jean-Philippe Blondel au rayon ados est un euphémisme : je me renseigne à l’avance sur les dates de sorties, et je cours en librairie dès le premier jour si j’en ai la possibilité.

Depuis ma première lecture de cet auteur, au tout début de ce blog (avec le très bon Blog justement), ce fut un véritable coup de coeur : des histoires qui me prennent au coeur, des ados dans lesquels je me reconnais ou aurais pu me reconnaître, un retour à mes années lycées qui s’éloignent avec plus ou moins de nostalgie. Cet auteur, peut être parce qu’il côtoie quotidiennement des jeunes lycéens, nous parle vrai, nous parle au coeur. Ces jeunes héros, qui doutent et se cherchent et se questionnent sont vivants, le temps de quelques pages.

Et après La Coloc qui m’avait toute chamboulée, c’est dire si j’attendais Le Groupe avec impatience.

Le Groupe, qu’est-ce que c’est ?

C’est un groupe de travail littéraire que l’auteur a réellement constitué avec une autre enseignante. Dix élèves de terminales et deux adultes, qui se sont réunis une fois par semaine pendant cinq mois, avec pour seul objectif d’écrire. Écrire selon des consignes, écrire pour s’entraîner, écrire pour écouter les autres. Avec la conséquence inattendue de réellement faire connaissance les uns avec les autres.

Alors, verdict ?

Le Groupe est différent de ses prédécesseurs dans sa construction. Le roman est découpé par séances, et à l’intérieur de ses séances par points de vues : Valentine, Émeline, François Roussel, Boris, Léo, Maxime, Marion Grand, Nina. Chacun livre sa vision de ces séances d’écriture, entre défis, partages et attentes. Il faut du temps pour que la chorale de voix se rassemble, qu’elle se livre, et forme le tout du groupe. Mais au fil des pages, on entre un peu en eux, leurs pensées pendant ce temps privilégié.

Et si j’ai apprécié ma lecture, il y a quelque chose qui me titille depuis les premières pages.

Comme l’auteur l’explique en introduction, ce roman est tiré d’une expérience réelle, et certains de ses élèves ont fourni un texte qu’il a inséré dans le roman. Ce qui est intéressant ! Sauf que j’ai été incapable de discerner leurs voix de celle de Jean-Philippe Blondel ; et sans que je me l’explique bien pourquoi, pour une fois, je crois que la fiction se rapproche trop du réel pour que je sois emportée entièrement dans l’histoire.

Le Groupe
Jean-Philippe Blondel

Actes Sud junior, 2017
(Romans ados)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 avril 2017 par dans Critiques, et est taguée , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :