Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Les Pluies Tome 2 : Ensemble

Les Pluies Tome 2

.

Attention : des éléments du premiers tomes risquent d’être dévoilés dans la critique à suivre, à lire à vos risque et périls.

 

Séparés par les flots et un mouvement de foule en panique, Lou, Malcom, Kosh, Noah et Ombre n’ont qu’une hâte : se retrouver. Mais dans un monde ravagé, où les hommes sont devenus brutaux et où la moindre pluie fait craindre le pire, quel espoir leur reste-t-il ?

Les rares grandes villes épargnées par les flots sont surpeuplées et affamées. Entre ces îlots de fortunes, des villes fantômes, des villes englouties, où les pirates et autres brigands pullulent. Les munitions encore au sec valent une fortune au marché noir, et les plus faibles sont des bouches à nourrir dont on se passerait bien ou des monnaies d’échange. La ville de Komolo où Lou et Malcom ont trouvé refuge ces derniers mois est une de ces survivantes, encadrée par des règles strictes, un rationnement nécessaire, un couvre-feu et un tribunal expéditif. Et c’est vers cette ville que l’autre groupe se dirige, dans un bateau estampillé d’une tête de mort…

.

J’avais dévoré le premier tome des Pluies, que j’avais trouvé aussi addictif que surprenant, avec ses jeunes héros désespérés et attachants, prêts à survivre et rester ensemble par tous les moyens possibles. Dans ce nouveau monde submergé, les hommes et femmes honnêtes et généreux se font rares, et il n’est pas bon de se promener sans défense – et sans être prêt à se battre, s’il le faut.

Les conditions de départ sont sans espoir : une pluie dont on ne voit pas la fin, des récoltes anéanties, des eaux gonflées par les cadavres, des bêtes que l’on ne peut plus nourrir quand nourrir les humains devient une épreuve, les moyens de communications coupées les un après les autres, et des proches dont on peine à trouver des nouvelles – bonnes ou mauvaises.

Mais dans le malheur, il y a Kosh et Noah, Lou, Malcom et Ombre. Cinq enfants, deux familles amies, qui refusent de se laisser abattre. Même s’ils sont séparés. Même s’ils sont sans nouvelles. Même s’il faut affronter des adultes, des soldats, et des pirates pour se rejoindre.

Alors que l’on avait quitté le groupe de Kosh dans le précédent tome, on commence celui-ci aux côté de Lou et Malcom, qui on attendu depuis tout ce temps le retour des autres.

Ce second tome a été moins immersif pour moi que le précédent, même s’il s’est lu avec tout autant de plaisir. Vincent Villeminot n’a pas eu l’occasion de jouer autant sur le format narratif – en grande partie parce que les temps du récits sont nettement plus rapprochés. Quand le premier tome laissait courir les événements sur des mois, toute l’intrigue ici est condensée : ils n’ont pas de temps, ils sont dans l’urgence et les jours sont comptés.

J’ai tout autant frémis et espéré qu’au premier tome, me coulant dans la peau et les pensées des différents personnages. Le rythme haletant a certainement fini par me gagner, jusqu’à ce que je ne puisse plus lâcher le roman avant la fin.

Une conclusion marquante à un scénario catastrophe qui aura su m’emporter.

.

Les Pluies Tome 2 : Ensemble
Vincent Villeminot
Fleurus, 2017

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 28 novembre 2017 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :