Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Jompirú

Jompiru

.

Album reçu grâce à la Masse Critique organisée par Babelio. Merci à Babelio et aux éditions Chocolat ! (qui font de super albums, allez donc découvrir Le Voleur d’enfants de Michel Escoffier et Clément Lefèvre : c’est surprenant, un chouïa effrayant et les illustrations sont superbes.)

.

Tous les soirs, à la tombée de la nuit, le village se retrouve autour du feu pour échanger des histoires. Toutes les nuits, au milieu d’une histoire, la terre se met à trembler, et chacun rentre chez soi. Jusqu’au jour – jusqu’à la nuit – où la terre trembla deux fois, très vite et très fort. Cette nuit-là, la nuit disparu. Il n’y eu plus que le jour, et un jour blanc terrible, sans ombre, sans noir, et ce même jusque derrière les paupières. Et le jour ne cessait d’exister.

Voilà un conte graphiquement intéressant, tout en noir et blanc et quelques rares touches d’orangé, qui nous transporte dès la première page dans un autre pays. Une histoire qui nous parle d’histoires, de l’importance de la nuit et du repos, sans lesquels on aurait bien du mal à fonctionner.

J’ai beaucoup aimé l’illustration : le trait faussement minimaliste joue avec les contrastes et offre un bel équilibre sur les pages.

Le texte lui a moins su me toucher. Il y a de belles phrases, une belle idée derrière l’histoire, et on y retrouve les éléments qui font les bons contes. Il se raconte très bien.

Je l’ai pourtant trouvé un peu déséquilibré : l’oiseau de Jompirú, qui s’envole quand disparait la nuit, est pour moi un élément du scénario soit sous-exploité, soit inutile, qui alourdit le récit. Sa présence dans l’histoire a quelque chose d’artificiel, qui aide à faire avancer le récit, à conduire le héros jusqu’à la résolution, mais dont on aurait pu se passer. Même si elle offre une belle double page.

L’histoire reste néanmoins sympathique, et peut être – pourquoi pas ? – une belle façon d’aborder la peur du noir avec un enfant.

.

Jompirú
Gustavo Roldán, Raúl Nieto Guridi
Editions Chocolat!, 2017

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 5 décembre 2017 par dans Critiques, et est taguée , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :