Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Shades of magic

Shades of Magic

 

Imaginez trois villes, dans trois univers parallèles. Trois villes dans des continents distincts, avec leur nom pour seul point commun : Londres. Avant, elles étaient quatre, mais de la dernière on ne parle plus. Car le Londres noir s’est enfoncé dans les décombres de ses ruines, causées par sa propre avarice.

Beaucoup ignorent l’existence de ces mondes voisins. Sur la poignée d’initiés, encore moins possèdent la capacité de les visiter. Et une règle stricte doit être respectée entre toutes : jamais rien ne doit voyager entre les mondes, au risque de les voir sombrer à leur tour.

Kell est un antari, membre de la famille royale du Londres rouge et le dernier magicien de sang de son royaume, chargé de maintenir la communication entre les familles royales de ces Londres si différents. Sauf que loin de respecter les règles, il s’adonne à quelques trafics qui pourraient s’avérer désastreux…

Je n’ai pas envie de vous en dire plus, pour vous laisser l’occasion de découvrir par vous même la magie mais aussi la dureté et le désespoir de chacun de ces mondes. Il y a le Londres gris, rugueux et déserté par la magie. Le rouge, vibrant et florissant mais loin d’être parfait. Le blanc, qui cache une sauvagerie sans nom derrière ses murs lisses et clairs – pour mieux y flairer le sang. Et le noir, une légende et un avertissement à la fois, dont les portes doivent à jamais rester fermées.

Tout le monde ne se passionnera pas pour ces univers et leurs personnages ; les descriptions sont nombreuses et nécessaires pour leur donner de l’étoffe, et le rythme qui en découle est à la fois lent et trop rapide. On se retrouve vite emporté dans le sillage de personnages dont on ignore parfois les motivations et sont à certains égards égoïstes et peu recommandables. Surtout, les pièces du puzzle mettent du temps à se mettre en place, malgré la tension qui monte vite.

Personnellement, si j’ai mis plus de temps à dévorer ce roman que les fantasy habituelles, j’ai été fascinée par les mondes qui se sont dévoilés sous mes yeux, et les personnages ont finis par me convaincre. J’en ressors avec le plaisir d’une fin qui sait conclure un arc et peut se suffire à elle-même si besoin, et l’envie d’y replonger dès que possible.

Fort heureusement le deuxième tome est déjà sorti, ce n’est donc qu’une question de semaines et non de mois à attendre.

Shades of magic
V. E. Schwab
Lumen, 2017

6 commentaires sur “Shades of magic

  1. Dkhissi
    16 mars 2018

    Bonjour,

    Serait-il possible de nous envoyer un mail avec l’ensemble de vos coordonnées ?
    (amale.dkhissi@edi8.fr)

    Nous souhaiterions discuter avec vous au sujet d’un partenariat, si cela vous intéresse.

    Belle journée à vous,
    Amale

    J'aime

    • arcanesouvertes
      17 mars 2018

      Bonjour,
      Qui êtes-vous, et de quel type de partenariat parlez-vous ?

      Bonne journée,
      Arcanes Ouvertes

      J'aime

  2. lespagesdesam
    16 mars 2018

    Oh, cette série me fait envie depuis quelques mois. Je ne l’ai pas lue au profit de Lady Helen, publié chez Gallimard Jeunesse. Tu sembles un peu partagée… Est-ce que les personnages sont attachants ?

    J'aime

    • arcanesouvertes
      17 mars 2018

      Et bien, oui et non. Ils n’ont pas les meilleures qualités au monde : ils sont égoïstes, et n’ont pas vraiment de place dans leur coeur pour former des attachements aux autres. D’un autre côté, on ne peut s’empêcher de les apprécier.
      J’ai plutôt apprécié ma lecture, en grande partie à cause de l’univers créé, que je trouve assez génial. Après, je sais aussi que certains des aspects qui m’ont plu dans ce roman ne plairont pas à tout le monde. Il est vraiment dense ! Mais j’ai quand même envie de le conseiller, parce qu’il m’a fait passer un bon moment (légèrement saupoudré de violence).
      Si tu aimes bien les univers où la magie a des règles à respecter, et les anti-héros pas aussi cyniques et égoïstes qu’ils souhaiteraient le faire croire, n’hésite pas à te lancer dans l’aventure. En plus, on peut très bien s’arrêter au premier tome si on le souhaite (ce qui peut être pratique quand on a plein de séries en cours à ne plus savoir qu’en faire).

      J'aime

      • lespagesdesam
        17 mars 2018

        Je trouve très bien de pourvoir s’arrêter au premier tome car une partie de l’histoire est expliquée et résolue. Merci pour tes explications qui m’aident à bien cerner ce roman. Bon week-end

        Aimé par 1 personne

      • arcanesouvertes
        20 mars 2018

        De rien !
        Si tu le lis, j’espère qu’il te plaira

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 15 mars 2018 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :