Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Le Club de l’Ours polaire Tome 1 : Stella et les mondes gelés

Le Club de l’Ours polaire

Résumé éditeur :
« Stella Flocus Pearl a toujours voulu accompagner son père sur les terres inconnues de ses voyages. Son rêve se réalise le jour de ses douze ans : partir en exploration avec le Club de l’Ours Polaire ! Aux côtés d’un chuchoteur de loups, d’un magicien snob et arrogant, et d’un demi-elfe timide et maladroit, Stella se lance à la conquête des étendues polaires. Mais une catastrophe vient bouleverser l’expédition et d’innombrables dangers se dressent bientôt sur leur chemin.

Un univers magique peuplé de fées et de yétis, d’engeleurs et de pirates des neiges… »

Avec Le Club de l’Ours polaire, je m’attendais à un récit d’aventure, du genre qui vous emmène très loin et vous fait vivre de nombreuses épreuves dans un Grand Nord Inexploré, avec une jeune héroïne téméraire au coeur de l’action.

Je n’avais pas anticipé la présence de créatures imaginaires et d’un récit de fantasy, où fées et licornes côtoient des personnes capables de parler aux animaux. On y trouve pèle-mêle : une héroïne orpheline, qui se distingue de ses petits camarades par ses centres d’intérêt, sa manière de vivre et son physique ; des animaux domestiques fabuleux : licorne, ours polaire et dinosaures miniatures ; un monde encore inconnu et merveilleux, qui reste à explorer.

Au final, ce mélange fonctionne en jouant sur la surprise. Il ne présente rien de bien novateur : tous les ingrédients présent dans ce récit ont déjà été trouvé ailleurs, avec une pointe d’innovation en plus. Ici tout s’accumule et se succède, d’une façon un peu désordonnée (c’en est presque un peu trop). Il ravira certainement un grand nombre de jeunes lecteurs friands de magie, mais sera quelque peu redondant pour ceux qui sont déjà bien rôdé en littérature de l’imaginaire.

Si j’ai apprécié cette jeune fille téméraire et les touches d’humour présentes tout au long de l’histoire, l’enchaînement des péripéties trop vite résolues n’a pas réussie à me convaincre. Je lui concède tout de même de bonnes qualités, qui plairont certainement à son public premier : les jeunes lecteurs, nouvellement arrivés en terres de fatasy.

Le Club de l’Ours polaire Tome 1 : Stella et les mondes gelés
Alex Bell
Gallimard jeunesse, 2018

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 17 juin 2018 par dans Critiques, et est taguée , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :