Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

La Longue marche des dindes

La Longue marche des dindes, Kathleen Karr

La Longue marche des dindes

XIXe siècle, Missouri, États-Unis. Simon Green vient d’avoir quinze ans, et termine pour la quatrième fois son CE1. Pour lui, l’école est terminée : il est temps de trouver quoi faire de sa vie. Mais qu’importe : il a un plan. Les dindes, dit-on, sont une denrée rare à Denver, à des kilomètres de chez lui. Et chez lui justement il y a un surplus de dindes à écouler. Alors, avec les économies de son institutrice qui croit en lui, une charrette qu’il a rafistolée, un charretier porté sur la boisson et quatre mules, il s’engage dans un pari fou : conduire mille dindes à travers mille kilomètres, du Missouri à Denver.

Oh, quelle belle aventure que voilà !

Simon Green est un adolescent pas vraiment scolaire mais avec un bon instinct et une intelligence bien à lui. Sympathique, doux avec les bêtes, il possède une bonne intuition de l’âme humaine et n’a pas un grain de méchanceté en lui. Si la famille de sa mère l’a recueilli à la mort de celle-ci, on ne peut pas dire qu’elle lui apporte grand chose en terme de soutien moral et d’amour. Il sait qu’il n’a rien à attendre d’eux, et maintenant qu’il est considéré comme un adulte, il lui faut trouver sa voie et voler de ses propres ailes.

Et justement : il lui suffit de peu – une conversation entendue au hasard, un article dans un journal – pour qu’une idée germe dans sa tête. Il y a trop de dindes dans le Missouri, et elles ne valent pas un rond ? Alors qu’elles se vendraient pour une petite fortune à Denver, où les chercheurs d’or sont légions mais les dindes beaucoup moins ? Voilà de quoi résoudre deux problèmes (ou trois) en un seul coup !

Voilà comment, après quelques jours de réflexion et des préparatifs rondement menés, Simon Green se retrouve propriétaire de quelque mille volatiles à plumes de bronze, prêt à leur faire parcourir à pieds les kilomètres qui le séparent de la ville de tous les rêves.

Accompagné d’un ex-alcoolique et de son chien, l’équipage brinquebalant s’élance vers l’inconnu, à travers les plaines et les grands espaces des États-Unis.

Entre bonnes surprises et mauvaises rencontres, c’est une sacrée épopée que l’on suit avec plaisir et une certaine dose de tendresse. Chacun d’entre eux aura l’occasion de prouver ses talents, et de trouver sa place dans ce monde.

La Longue marche des dindes est un chouette road-trip à pieds en compagnie de personnages lumineux, qui nous font découvrir une Amérique en pleine expansion, une Amérique de tous les possibles. Une Amérique âpre et divisée aussi, avec ses États esclavagistes, les Amérindiens expropriés de leurs terres, et des hommes appâtés par le gain et la réussite.

La Longue marche des dindes
Kathleen Karr

Ecole des Loisirs, 2018
Première édition : 1999

3 commentaires sur “La Longue marche des dindes

  1. L'ourse bibliophile
    11 août 2019

    Il a l’air trop chouette, ce roman ! Et, ô joie, il est à la bibliothèque ! Merci pour la découverte !

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: La longue marche des dindes, de Kathleen Karr (1998) | L'ourse bibliophile

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Information

Cette entrée a été publiée le 12 juillet 2019 par dans Critiques, et est taguée , , , , , , , .
Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :