Arcanes Ouvertes

Critiques et avis sur la littérature jeunesse

Dix battements de coeur

Dix battements de coeur, N. M. Zimmermann

Dix battements de coeur

 

Les White et les Chapel ont toujours habité ensemble, les seconds servant les premiers depuis des siècles. Ainsi, Isabella White s’est-elle toujours attendue à ce que Andrew Chapel, de deux ans son aîné, la suive dans tous ses choix et ses caprices, comme une ombre protectrice et obéissante. Sauf que le lien qui les relie est plus fort qu’un lien de servitude, et qu’aucun des deux ne peux y échapper. Nous sommes en 1939, une nouvelle guerre semble imminente, et la crainte des bombardements conduit les deux adolescents loin de Londres et de leurs familles.

C’est le troisième roman de N. M. Zimmermann que je lis cette année, cette fois à destination d’un public plus âgé, et je dois dire que son écriture me fascine. Elle s’adapte avec brio à son public, dans ses mots et ses tournures de phrase ; elle offre une écriture fluide en toute circonstance, limpide mais jamais simpliste, les pages semblent tourner toutes seules. Surtout, elle s’amuse des genres littéraires, prenant le meilleur de chacun pour offrir quelque de surprenant à chaque fois.

Dix battements de coeur, c’est un mélange équilibré de roman historique – au premiers instants de la seconde guerre mondiale, et ces enfants envoyés à l’abri hors de grandes villes, mais à la merci de ceux qui ont bien voulu les accueillir chez eux – , et de roman fantastique – l’étrange lien qui unit les deux familles, une relation déséquilibrée qui pèse sur les deux jeunes gens. Avec, au coeur du récit, des sentiments. Peur, ressentiment, responsabilité, et la crainte que tout ce qui a été partagé est faussé par le contrat qui les lie. Et l’horrible crainte qu’aucun des deux ne pourra y échapper.

Ce roman se dévore, et pourtant : on n’est pas dans une histoire au rythme fou, aux péripéties intensives qui nous coupent le souffle. Tout passe par les personnages. Il y a quelque chose dans le texte, la façon de construire les phrases, de gérer un suspens en trame de fond, qui interroge, fascine, et captive jusqu’à la fin.

Malgré les émois et les craintes, malgré les moments d’urgence… quelque chose de profondément doux se dégage.

J’y reviendrai sûrement.

Dix battements de coeur
N. M. Zimmermann
Ecole des Loisirs, 2019
(Medium)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Follow Arcanes Ouvertes on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :